La mascotte du Rouge et Noir a été dévoilée hier.

Le Rouge et Noir embauche un bûcheron... comme mascotte

Comme il fallait s'y attendre, le Rouge et Noir d'Ottawa a fait un clin d'oeil au passé du football dans la région en dévoilant hier sa nouvelle mascotte, un bûcheron style «Jos Montferrand» présenté à l'occasion d'un match des 67's au Centre Canadian Tire.
Le passé de la drave dans la capitale, et surtout le nom de l'équipe centenaire d'Ottawa, les Rough Riders, sont ainsi évoqués par l'équipe d'expansion de la Ligue canadienne de football qui fera ses débuts l'été prochain à la Place TD du parc Lansdowne.
La mascotte se fait surtout remarquer par ses avant-bras très développés, un peu comme Popeye le marin, pour les plus vieux.
«Les choses tombent en place de semaine en semaine, de jour en jour. Nous mettons de nouveaux joueurs sous contrat et maintenant, en voyant la mascotte dévoilée au public, c'est une autre étape. Je la trouve très bien, elle reflète le caractère des gens d'Ottawa. Cette ville a été bâtie grâce au travail acharné de ces bucherons, et de voir ces Rough Riders toujours impliqués dans l'identité de l'équipe, ça montre que nos dirigeants n'ont pas oublié d'où vient cette organisation, qui s'en va dans une bonne direction», confiait le nouveau quart Henry Burris, présent avec quelques coéquipiers, dont le Gatinois Simon Le Marquand, pour le dévoilement.
Un secret bien gardé
Le secret avait été bien gardé puisque l'identité de la mascotte n'a fait l'objet d'aucune fuite. Il restera maintenant à lui trouver un nom, ce qui fera l'objet d'un concours mené auprès du public par l'entremise du site Internet de l'équipe au cours des prochains jours.
«Elle a fière allure à mon avis, a noté l'entraîneur-chef Rick Campbell, présent pour l'occasion lui aussi. C'était le secret complet pour tout le monde, même moi j'ai demandé à la voir 10 minutes avant qu'on aille sur la glace (pour une mise au jeu protocolaire). C'est excitant. Ce que j'aime, c'est que tout est nouveau. Ça, c'est une autre chose qui s'ajoute à tout ce qu'on fait pour bâtir l'équipe. C'est excitant.»
Campbell a indiqué qu'il aime bien le calendrier de la LCF dévoilé la semaine dernière, qui verra son équipe commencer avec une semaine de congé avant d'aller disputer sa première partie à Winnipeg.
«Ça ne me dérange pas de commencer sur la route, on n'a pas le choix de toute façon avec le stade en construction. Aussi bien le faire en début de saison, alors que tout le monde est frais et dispos», a-t-il ajouté.
Campbell et son personnel d'entraîneurs sont au travail ce mois-ci à Ottawa afin de préparer le livre de jeux pour la saison inaugurale du club, ainsi que le repêchage amateur, qui aura lieu au printemps, à une date encore non-déterminée.
Mbrassard@ledroit.com