Avec le ballon, Jean-Christophe Beaulieu tente de passer devant le joueur des Tiger-Cats Justin Tuggle.

Le Rouge et Noir battu et hué chez lui

Les partisans du Rouge et Noir ont passé une partie de l’après-midi à huer leur équipe, samedi, à la Place TD. Plus précisément l’attaque, qui a gaffé encore une fois.

Les finalistes de la coupe Grey ont subi une sixième défaite en neuf sorties en 2019, s’inclinant 21-7 face aux Tiger-Cats de Hamilton. Ils ont été incapables de marquer un touché, bousillant une autre performance impressionnante de leur défensive qui avait provoqué trois revirements.

Antoine Pruneau et Anthony Cioffi avaient notamment réussi chacune des interceptions dans la zone des buts.

Mais leurs coéquipiers à l’offensive n’ont pu en profiter, récoltant que 97 verges lors de la première demie. Le quart-arrière Dominique Davis a souvent raté ses receveurs en plus de choisir de mauvaises cibles.

Ses receveurs ont aussi mal paru, dont Caleb Holley qui a mal réagi après avoir été incapable de capter une passe latérale au dernier quart. Le ballon a été récupéré par les visiteurs.

Davis a complété 20 de 40 passes pour 238 verges. L’entraîneur-chef Rick Campbell a bien tenté de secouer son équipe à la fin de première demie en insérant le réserviste Jonathon Jennings au poste de quart pour une séquence à l’attaque, mais rien n’a changé.

«Évidemment, c’est frustrant, a soutenu Campbell.

«Nous sommes incapables de marquer. Il y a plusieurs bons joueurs ici, de bons coaches et de bonnes personnes qui travaillent fort. Mais en fin de compte, il ne faut pas juste essayer. Il faut gagner.»

Ce revers contre les Tiger-Cats de Hamilton ne fera pas seulement mal à l’ego, mais également au classement de la division Est. Ottawa se retrouve avec une fiche de 3-6 à mi-saison.

Le scénario d’une exclusion des éliminatoires pour seulement une deuxième fois de son histoire semble réaliste.

«Il reste encore une demi-saison à disputer. Nous avons déjà gagné la coupe Grey en jouant du football parfois peu étincelant», a rappelé le plaqueur Ettore Lattanzio en rappelant la conquête de 2016.

Ses coéquipiers et lui avaient seulement gagné huit parties durant le calendrier régulier.

«À ce que je sache, la coupe Grey n’a jamais été remise à une équipe au mois d’août», a soutenu pour sa part Davis.

Reste à voir s’il sera le quart partant de l’équipe encore longtemps.

En plus de perdre ce match, le Rouge et Noir a vu la séquence parfaite du botteur Lewis Ward prendre fin quand ce dernier a raté une tentative de placement de 31 verges tôt en première demie. Il avait réussi 69 placements de suite en saison régulière, 30 de plus que le record précédent de la LCF.

La dernière fois qu’il avait raté la cible remontait à juin 2018.

«Ça prouve que Lewis n’est finalement pas un robot, qu’il est bel et bien un être humain, a commenté Rick Campbell.

«Ce fut une séquence remarquable. Il n’a pas seulement battu la marque précédente. Il l’a anéanti.»

Ward s’est repris plus tard dans la partie en réussissant ses tentatives de 26 et 40 verges.

Le Rouge et Noir affrontera maintenant les Roughriders de la Saskatchewan samedi prochain à Régina.