Le bloqueur Josh Bourque (59) figure sur la liste des joueurs autonomes que le Rouge et Noir aimerait mettre sous contrat.

Le Rouge et Noir à la chasse aux agents libres

Le carnet de chèques des proprios est sorti. La liste des joueurs ciblés a été dressée par le directeur général Marcel Desjardins et ses adjoints.
Le Rouge et Noir part à la chasse aux agents libres dans les prochaines heures.
Le marché des joueurs autonomes de la Ligue canadienne de football (LCF) ouvrira à midi demain. Une soixantaine d'athlètes seront disponibles aux neuf équipes du circuit.
Certains seront plus convoités que d'autres.
Ce sera le cas d'un trio des Alouettes de Montréal.
Ne soyez pas surpris de voir le Rouge et Noir cogner à la porte du bloqueur Josh Bourke et du secondeur Shea Emry, tous deux des produits canadiens. Deux joueurs que Desjardins connaît bien, les ayant côtoyés durant son second séjour à Montréal.
Les priorités
« Je ne dirais pas que notre liste est longue, mais nous avons nos priorités. Nous avons une bonne idée (qui nous voulons), mais il y a toujours des balles courbes qui peuvent être lancées », a rappelé le dg.
Son équipe aimerait renflouer sa défensive. Elle ne compte que cinq secondeurs.
Depuis deux mois, Ottawa a fait le plein en joueur de ligne offensive, receveurs, porteurs de ballon de même que centre-arrières.
« Même si nous avons de la profondeur du côté offensif, nous pourrions quand même mettre sous contrat un joueur s'il représente une amélioration. »
Un peu comme ce que le Rouge et Noir a fait la semaine dernière en embauchant Henry Burris malgré la présence de Kevin Glenn et Thomas DeMarco à titre de quarts. Une mise sous contrat qui a coûté plus de
400 000 $.
Bourke, s'il ne s'entend pas à la dernière minute avec les Alouettes, se voudrait un ajout important au sein de la ligne offensive ottavienne. Il évolue à la position de bloqueur à gauche.
Sa responsabilité ? Protéger l'angle mort du quart-arrière. Un rôle qui revient souvent à un joueur américain dans la LCF.
Le demi de coin américain Jovon Johnson, des Blue Bombers de Winnipeg, fait partie des agents libres. Il a déjà été nommé joueur défensif de l'année en 2011.
Watkins et Williams
Les joueurs étoiles Patrick Watkins et Keron Williams, respectivement un demi-défensif et un ailier défensif, pourront aussi offrir leurs services. Tout comme Johnson, ils sont Américains.
Le Rouge et Noir possède une importante marge de manoeuvre sous le plafond salarial de
4,4 millions $. Mais Desjardins estime qu'il n'y a pas « beaucoup de joueurs à gros salaires » sur le marché.
Ottawa pourra attirer certains agents libres en rappelant qu'ils auront l'occasion de jouer sur une base régulière. Le club ne possède en ce moment qu'une quarantaine de joueurs sous contrat en vue de sa saison inaugurale.
« Il y a aussi des joueurs qui ont joué pour un ou deux de nos entraîneurs qui pourraient être intéressés à venir chez nous. Il y a des gars avec lesquels j'ai peut-être été familier dans le passé à Montréal », a souligné Marcel Desjardins.
Peu importe qui s'amène à Ottawa, le dg du Rouge et Noir est convaincu d'une chose.
La journée de mardi sera active.
Ses collègues ont pris l'habitude dans le passé d'effectuer leurs emplettes en une seule journée.