Le troisième quart-arrière du Rouge et Noir, Will Arndt, devrait obtenir un deuxième départ de suite, samedi, contre les puissants Tiger-Cats à Hamilton.

Le Rouge et Noir a encore des choses à prouver

Officiellement éliminés des séries, le Rouge et Noir souhaitent laisser une bonne impression avant la fin de leur saison, en commençant par le quart-arrière Will Arndt qui devrait obtenir un deuxième départ en carrière dans la LCF contre les puissants Tiger-Cats de Hamilton samedi.

Ce dernier n’a pas été en mesure d’obtenir une victoire contre les Argonauts de Toronto la semaine dernière. Il assure qu’il ne ressent pas trop de pression, même s’il obtient une rare vitrine de montrer de quel bois il se chauffe.

« C’est juste une belle opportunité. J’adore jouer au football. J’aime les gars dans cette équipe, j’aime l’organisation. Je vais faire tout ce que je peux pour aider l’équipe à aller chercher une victoire », affirme Arndt.

Quart-arrière numéro trois de l’équipe au début de la saison et avec l’équipe depuis trois ans, Arndt dit avoir appris beaucoup de son premier départ dans la Ligue canadienne de football. Il espère maintenant qu’il pourra mettre en application ces apprentissages.

« La chose la plus importante, c’est de s’adapter à chaque situation. Considérer tout ce qui se passe autour du prochain jeu : la distance à franchir pour obtenir le premier jeu, le positionnement sur le terrain, quand jouer de prudence », lance le quart-arrière originaire du Connecticut.

« En attaque, ce que j’aime, c’est qu’on dicte ce qui va se passer sur le terrain. La défensive doit réagir, ajoute Arndt. Il faut jouer notre football et ne pas trop réagir à ce que la défensive adverse fait. »

« Employés exemplaires »

Peu importe la fiche de l’équipe, le capitaine des unités spéciales du Rouge et Noir, Jean-Philippe Bolduc, soutient qu’il n’y a pas d’excuse qui vaille. Les joueurs doivent être à la hauteur pour les trois parties qui restent.

« C’est notre employeur et on doit être des employés exemplaires, même si on n’a pas eu les résultats qu’on voulait depuis le début de l’année, lance Bolduc après l’entraînement de jeudi matin. On est tous des adultes, des salariés. On est payés pour se présenter au travail chaque jour et il faut donner notre 100 %, peu importe la tournure de la saison. »

C’est un message que l’entraîneur-chef, Rick Campbell, tente de passer à ses joueurs depuis la fin du duel contre les Argonauts, vendredi dernier.

« Nous avons tous quelque chose à prouver. Nous sommes déçus de la façon que notre saison s’est déroulée jusqu’à maintenant. Nous voulons tous montrer le meilleur de nous-mêmes et c’est important qu’on le fasse. Tout est en observation pour cette année, mais aussi pour l’année prochaine. Les performances des prochaines parties pourraient avoir une influence sur ce que nous ferons durant la saison morte. »

Jean-Philippe Bolduc admet que les insuccès de l’équipe ont rendu certains joueurs plus irritables dans le vestiaire, mais soutient que le moral des troupes est tout de même bon.

« Ça prouve que plusieurs, malgré les résultats, se soucient des fans et de l’équipe, ça leur fait de quoi de perdre. L’ambiance est le fun quand même, on est ici pour travailler et on a du fun à jouer au football. On reste très choyés d’avoir ça comme emploi. »