Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Patrick Lavoie a probablement disputé son dernier match après une carrière de neuf saisons marquée par une conquête de la coupe Grey chez le Rouge et Noir.
Patrick Lavoie a probablement disputé son dernier match après une carrière de neuf saisons marquée par une conquête de la coupe Grey chez le Rouge et Noir.

Le pompier Lavoie donne des conseils

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Patrick Lavoie a probablement disputé son dernier match après une carrière de neuf saisons marquée par une conquête de la coupe Grey chez le Rouge et Noir. Au lieu de marquer un autre touché, il a commencé à éteindre des feux.

« Je n’ai pas annoncé ma retraite, même si c’est sûr que je penche vers ça », concède le vétéran de 33 ans qui a aussi porté les couleurs des Alouettes de Montréal et des Roughriders de la Saskatchewan.

« J’aime bien mon siège d’observateur en ce moment et regarder ce qui se passe dans la ligue », ajoute Lavoie, maintenant recyclé en pompier.

Lavoie a obtenu un emploi au service des incendies de Montréal en septembre dernier.

« J’avais hâte de commencer ce job. J’ai toujours voulu être pompier. J’avais même mis ce rêve de côté quand j’ai commencé à jouer au football professionnel (...) J’ai été chanceux. J’avais appliqué en 2018. Tout est bien tombé en place avec le contexte dans lequel on se retrouve depuis un an. »


« Ça m’a permis de retomber rapidement sur mes pattes. Je me sens choyé. » »
Patrick Lavoie

Car Lavoie voit bien autour de lui des anciens coéquipiers et adversaires qui se retrouvent devant rien en ce moment ou se remettent en question.

Il a aussi une pensée pour les jeunes qui souhaitaient entamer une carrière dans la LCF.

Une double cohorte de recrues effectuera ses débuts en 2021, s’il y a saison.

« J’ai quelques nouveaux joueurs qui m’ont parlé. Je leur ai conseillé de placer tout de suite leurs cartes pour que leur plan B soit aussi fort, même mieux, que leur plan A. Et même s’il y a une saison, est-ce que s’en vaudra la peine aux gars d’entamer leur carrière ? Le coût de la vie augmente, mais les salaires ont diminué. Est-ce qu’ils auront assez d’argent pour payer leurs factures et les dettes reliées à leurs études. J’essaie de le faire réaliser de ne pas être All In sur le football. »

***

À LIRE AUSSI : Deuxième printemps d’incertitude dans la LCF

XFL: le flirt américain... 2.0