Nate Behar des Eskimos s’échappe de la couverture défensive du Rouge et Noir – Chris Ackie (5) Kyries Hebert (34) et Brendan Gillanders – lors du match présenté samedi à Edmonton.

La défensive échoue encore

Rick Campbell ne veut pas trop s’attarder sur la défaite que son équipe a subie, ce week-end, à Edmonton. Il préfère tourner la page au plus vite pour se tourner vers l’avant.

« Il nous reste trois matches à jouer en saison régulière. Si nous réussissons à gagner deux de ces parties, nous remportons le titre de notre section. C’est aussi simple que ça », a-t-il déclaré, sèchement, lors d’un court passage sur les ondes de la station de radio TSN 1200, samedi soir.

L’équipe de Campbell, le Rouge et Noir d’Ottawa, venait de subir un revers de 34-16 sur la pelouse du Stade du Commonwealth. Un revers assez facile à décortiquer. Tout allait comme sur des roulettes, en première demie. Les visiteurs détenaient même une avance de neuf points, à un certain moment. Au retour de la pause, tout s’est écroulé.

Les Eskimos ont inscrit 20 points sans riposte durant la deuxième demie.

Durant cette demie, l’attaque dirigée par le quart-arrière Mike Reilly a gagné plus de 300 verges. Celle de Trevor Harris n’en a même pas amassé 75.


«  Ce fut notre pire demie de football de toute la saison.  »
Trevor Harris

« Ce fut notre pire demie de football de toute la saison », a soupiré le leader d’Ottawa.

Selon Harris, tout le monde est à blâmer. Son attaque, tout comme la défensive, n’a pas fait le travail.

Campbell est lui aussi prudent. Il ne veut pas isoler un groupe en particulier.

« Nous avons des problèmes depuis quelques semaines. Notre défensive a beaucoup de mal à quitter le terrain », commence-t-il. « Contre les Eskimos, l’attaque a également eu de la difficulté à étirer ses présences. Elle ne parvenait pas à rester sur le terrain. Quand une équipe perd de manière aussi évidente la bataille pour la possession du ballon, les choses tournent mal. »

Campbell et son coordonnateur défensif vont passer les prochains jours à chercher des solutions pour mieux contrer l’attaque au sol. Ensemble, Reilly et le porteur de ballon C.J. Gable ont amassé près de 160 verges en courant, samedi. « Nous aurions pu les arrêter plus tôt et donner du travail pour les obliger à dégager », dit l’entraîneur-chef.

« Nos problèmes ne sont pas énormes, opine le demi défensif Jonathan Rose. Il faut simplement trouver une façon de les régler avant le début du tournoi éliminatoire. »

Idéalement, le Rouge et Noir trouverait un moyen de régler ses problèmes plus tôt. Si elle parvient à remporter ses deux prochains matches, contre les Tiger-Cats de Hamilton, l’équipe remportera le championnat de section. Elle pourra ensuite se reposer jusqu’en Finale de l’Est.

Dans la défaite, samedi, Brad Sinopoli a établi un nouveau record d’équipe en captant sa 97e passe de la saison.