Don Jackson (gauche) a donné du fil a retordre au Rouge et Noir.

La défensive du Rouge et Noir flanche en fin de match

La défensive du Rouge et Noir d’Ottawa a connu une autre très bonne soirée.

Elle n’avait qu’un problème. Elle affrontait cette semaine la puissante attaque des Stampeders de Calgary.

Personne ne peut museler l’attaque de Calgary éternellement.

Les Stamps ont explosé au quatrième quart, jeudi soir.

Deux touchés rapides leur a permis de l’emporter 24-14, au McMahon Stadium.

Cette victoire permet aux Stamps de conserver leur fiche parfaite, en ce début de saison. La puissance de la section Ouest a remporté ses trois premières parties du calendrier régulier.

Le Rouge et Noir, lui, a encaissé son premier revers en 2018.

« Ce n’est jamais facile de se trouver dans le vestiaire après une défaite. On va se regrouper et continuer », a simplement résumé le porteur de ballon William Powell, après la partie, sur les ondes de la station de radio TSN 1200.

La défensive de Noel Thorpe n’a vraiment pas grand-chose à se reprocher. Elle a tenu son bout pendant un grand bout de temps.

À la mi-temps, les Stamps avaient accumulé seulement 132 verges.

L’ennui, c’est que Thorpe a perdu un nombre assez impressionnant de soldats en cours de route.

Les pertes ont été particulièrement importantes sur la ligne primaire.

AC Leonard a été le premier à quitter la rencontre. Il a rapidement eu de la compagnie, puisque Jonathan Newsome et Avery Ellis se sont aussi rapidement retrouvés sur la touche.

Très rapidement, Ottawa a été coincé avec trois Canadiens sur la ligne.

« La mauvaise nouvelle, c’est que nous avons perdu plusieurs joueurs d’un coup à une position où nous n’avons pas beaucoup de profondeur. La bonne nouvelle, c’est que les blessures subies par nos gars n’ont pas l’air trop sérieuses. Après quelques jours de repos, on devrait les revoir sur le terrain », a commenté l’entraîneur-chef Rick Campbell, toujours sur TSN 1200.

La défensive du Rouge et Noir pourra malgré tout quitter l’Alberta avec le sentiment du devoir accompli.

Powell est dans le même bateau.

Confronté au duo très dynamique des Stampeders, le jeune vétéran du Rouge et Noir n’a pas eu l’air intimidé. Au contraire. Il a franchi sans trop de problèmes le plateau des 100 verges gagnées.

Il a maintenu une moyenne de 9,5 verges gagnées par course.

« Nous allons retourner à la table à dessin et je suis persuadé que le résultat sera différent la prochaine fois », dit-il.

La jeune ligne à l’attaque du Rouge et Noir l’a encore très bien protégé.

La protection n’a malheureusement pas permis à tout le monde de connaître une bonne soirée.

Trevor Harris avait été dominant lors de la première partie de la saison, contre les Roughriders de la Saskatchewan. Dans l’Ouest canadien, il a livré une performance très inquiétante.

Ses passes ont manqué de précision du début à la fin de la soirée.

Au quatrième quart, alors qu’il pleuvait sur Calgary, Campbell a décidé de le retirer du match.

La bonne nouvelle, c’est que le remplaçant n’a pas trop mal paru. Dominique Davis a complété cinq passes sur sept. Il a même réussi à trouver Greg Ellingson dans la zone des buts. Ce fut le premier et seul touché pour Ottawa durant cette soirée.

« Trevor est un battant. Il demeure notre quart-arrière de confiance. Il se faisait simplement tard. Je ne voulais pas qu’il se fasse trop malmener », explique Campbell.

Les autres points ont été inscrits par les botteurs. Lewis Ward a réussi ses deux tentatives de placement. Richie Leone a réussi un simple.

>> Sommaire