Dallas Cowboys running back Ezekiel Elliott signals first down after a long run against the Tampa Bay Buccaneers in the second half of an NFL football game, Sunday, Dec. 18, 2016, in Arlington, Texas. The Cowboys won 26-20. (AP Photo/Ron Jenkins)

La «cascade» d'Exekiel Elliott a inspiré les Cowboys

ARLINGTON, Texas - Ezekiel Elliott sera probablement mis à l'amende pour avoir sauté dans l'immense marmite aux couleurs de l'Armée du Salut pour célébrer un touché à la suite d'une petite course dans la victoire de 26-20 des Cowboys de Dallas, dimanche.
Le président et directeur général du club, Jerry Jones, l'espère en tout cas.
«Je rêve que la NFL lui imposera une immense amende. Ensuite, je les traînerai jusqu'en Cour suprême», a-t-il blagué après que les Cowboys (12-2) se soient rapprochés de l'avantage du terrain pour les matches éliminatoires de la Nationale grâce à ce gain contre les Buccaneers de Tampa Bay.
«Nous allons donner beaucoup de publicité à l'Armée du Salut.»
Après sa course de deux verges, Elliott s'est rué vers l'une des marmites rouges postées en bordure du terrain, y est sauté avant de se recroqueviller et de complètement disparaître. Les quatre récipients sont toujours aux matches des Cowboys de l'Action de grâces américaine jusqu'à la fin de la campagne. Il s'agit de l'un des gestes caritatifs les plus médiatisés des Cowboys. Un don important devrait d'ailleurs être effectué sous peu.
«Je vais égaler le montant de l'amende par un don à l'Armée du Salut», a déclaré Elliott, qui a disputé son meilleur match damns la NFL avec 159 verges au sol pour porter son total pour la saison à 1551, ce qui lui confère le premier rang du circuit.
Elliott a donc répondu à la question en présumant qu'il sera mis à l'amende. Son touché, qui portait alors la marque à 9-3 en faveur des Cowboys, a aidé les siens à rebondir après avoir vu leur séquence record de 11 victoires prendre fin la semaine dernière.
«Il en parlait avant la rencontre. Il se demandait s'il devait le faire, si on allait le mettre à l'amende, a indiqué son coéquipier Dak Prescott (32 en 36, 279 verges). Je ne pensais pas qu'il allait se pencher et remonter tranquillement, ça m'a bien fait rire. C'était drôle.»
L'entraîneur-chef Jason Garrett était moins amusé, surtout en raison de la pénalité de 15 verges appliquée au botté suivant. Mais Garrett était bien heureux de l'effort fourni par les siens à la suite du revers subi contre les Giants de New York et après que les Bucs eurent inscrit 17 points consécutifs pour tranformer un retard de 17-3 en une avance de 20-17.
«L'un des mots qu'on a utilisés dès le début de la semaine était: 'réponse', a dit Garrett. Nous avons offert une bonne réponse en début de rencontre en prenant les devants, puis, quand ils ont commencé à passer davantage le ballon pour prendre les devants, c'est encore le mot 'réponse' qui est revenu à l'avant-plan.»
Cette victoire permet donc aux Cowboys de n'avoir besoin que d'un seul gain pour s'assurer de l'avantage du terrain jusqu'au Super Bowl.
Pour les Buccanneers (8-6), qui ont vu leur série de victoires stoppée à cinq, les choses se sont un peu compliquées. Ce revers les a fait glisser un match derrière les Falcons d'Atlanta dans la section Sud de la Nationale et les a pour l'instant exclus du top-6 de l'Association.
«Nous devons continuer à gagner des matches, a fait remarquer le quart Jameis Winston. Je sais que je vais continuer de me battre.»