Le plaqueur Michael Klassen a effectué 28 plaqués et quatre sacs du quart la saison dernière.

Klassen jouera deux autres saisons avec le Rouge et Noir

Une des vedettes défensives du dernier match de la coupe Grey chez le Rouge et Noir disputera deux saisons additionnelles à Ottawa.

Le plaqueur albertain Michael Klassen s’est entendu avec l’organisation sur un nouveau pacte. Il aurait pu devenir joueur autonome dans quatre jours.

Des équipes de l’Ouest canadien l’avaient dans leur mire après une saison marquée par 28 plaqués et quatre sacs.

«Je vais être honnête. C’était difficile pour moi au début de l’an dernier de jouer dans l’est du pays, loin des miens. Mais Ottawa et ses partisans m’ont permis de retomber amoureux du football, a expliqué le colosse de 6’5’’ et 285 livres, originaire de Calgary.

«Depuis que je suis revenu chez moi après la saison, je piaffe d’envie de revenir à Ottawa. Je suis heureux d’avoir été capable de conclure une entente avec l’équipe.»

Sa mise sous contrat signifie que tous les joueurs canadiens en uniforme pour le Rouge et Noir lors du dernier match de la coupe Grey seront de retour en 2019. Klassen avait réussi quatre plaqués dans le revers contre les Stampeders de Calgary.

Ce dernier avait retenu l’attention dans les jours précédant la finale avec ses longs cheveux. Il faisait la promotion de la «coupe Longueuil» dans toutes ses entrevues.

«Ce n’est pas seulement une coupe de cheveux, c’est un mode de vie», avait répété Klassen, sourire aux lèvres. Ce qui lui avait valu d’être taquiné autant par ses coéquipiers que par ses adversaires.

Trois mois plus tard, il en rit encore. En fait, il en a rajouté à ce sujet.

«Mes cheveux seront encore plus longs quand je me pointerai au camp d’entraînement. Ça sera une coupe encore plus glorieuse que l’an dernier», a lancé Klassen au bout du fil.

Klassen le restaurateur

Le joueur de ligne défensive âgé de 27 ans compte revenir dans la capitale dès le mois prochain. Sa famille a commencé à brasser des affaires dans la région.

«Mon père Joe a fondé un restaurant de fruits de mer durant les années 1980 à Calgary. Joey’s Restaurants est devenu une chaîne populaire dans l’Ouest canadien. Nous avons même maintenant une franchise à Kanata», a expliqué Michael Klassen.

Cet amour pour la restauration, il l’a partagé avec les amateurs du Rouge et Noir la saison dernière. Le botteur de dégagement américain Richie Leone et lui ont filmé plusieurs capsules diffusées sur les medias sociaux durant lesquelles on voit la paire cuisiner.

Bye Bye SirV et Powell?

Klassen, qui a joué quatre saisons à Montréal et une autre à Calgary avant de passer à Ottawa l’an passé, se montre enthousiasme en vue du calendrier 2019. Il a rappelé que la défensive restera intacte, ou presque.

Seulement Rico Murray et Kyries Hebert ne seront pas de retour.

«Pourquoi changer une formule gagnante? Nous avions plusieurs jeunes l’an dernier qui ont acquis beaucoup d’expérience sur le tas. Ça promet en vue de la prochaine saison.»

Reste à voir qui jouera à l’attaque.

Le Rouge et Noir ne s’est toujours pas entendu avec le quart Trevor Harris, le porteur de ballon William Powell, le receveur Greg Ellingson et le bloqueur SirVincent Rogers.

À travers la LCF, on s’attend à ce que Rogers, Powell et même Ellingson évoluent ailleurs en 2019.