Abdul Kanneh occupe le haut de liste des joueurs qui risquent de quitter le Rouge et Noir. Le demi défensif veut être un des joueurs les mieux rémunérés à sa position.

Jour de divorce chez le Rouge et Noir

Onze semaines après avoir défilé avec la coupe Grey dans les rues d'Ottawa, le Rouge et Noir se prépare au divorce.
Tout ça au même moment que plusieurs amoureux fêteront mardi la Saint-Valentin.
Les champions de la Ligue canadienne de football (LCF) s'attendent à perdre une quinzaine de joueurs supplémentaires dans les prochaines heures. Le marché des agents libres doit ouvrir ses portes sur le coup de midi.
Un de ceux qui resteront à Ottawa ? Jerrell Gavins. Le demi défensif muté en secondeur a accepté lundi un pacte d'une saison. La semaine dernière, c'est le receveur étoile Greg Ellingson qui avait décidé de rester fidèle au Rouge et Noir.
Reste que les Abdul Kanneh, Ernest Jackson, Chris Williams, Moton Hopkins, Nolan MacMillan et J'Michael Deane ont été incapables de s'entendre avec l'organisation. Même chose notamment pour les réservistes Kienan LaFrance, Scott Macdonell et John Boyett.
« Nous avons eu les discussions que nous devions tenir avec nos propres joueurs. À moins qu'ils reviennent me voir dans les prochaines heures, ils vont aller voir ailleurs. Ce n'est pas moi qui vais essayer de les convaincre à ce point-ci », a soutenu le directeur général Marcel Desjardins.
Le demi défensif Kanneh a déjà indiqué qu'il veut être un des joueurs les mieux rémunérés de la LCF à sa position. Quant à Jackson, élu joueur par excellence dans la division Est en 2016, il demeure bien silencieux.
Un retour des gardes MacMillan et Deane s'avère improbable. « Les chances sont minimes, surtout pour un (des deux) », a reconnu Desjardins.
Ce qui a poussé la direction à prendre une décision importante. Elle utilisera seulement trois joueurs canadiens au sein de sa ligne offensive, la saison prochaine.
« Nous avons discuté en tant qu'équipe ce que nous pouvions faire pour maximiser notre utilisation du plafond salarial. Nous avons décidé que nous allons commencer la saison avec deux bloqueurs américains. »
Ce qui permettra au Rouge et Noir de muter Jason Lauzon-Séguin à un des deux postes de garde qui seront vacants. Matt Albright et Alex Mateas se disputeront l'autre place tandis que le vétéran Jon Gott restera au centre.
« Tout d'un coup, ça réduit beaucoup l'argent que nous devons dépenser là. Et puis, cela nous a permis en partie de mettre sous contrat Greg Ellingson », a souligné le DG franco-ontarien.
MacMillan et Deane ont joué un rôle important au sein de la ligne offensive lors de la conquête de la coupe Grey en novembre dernier. Bien protégé par la ligne offensive, le quart-arrière Henry Burris n'avait été victime que d'un sac.
Le Rouge et Noir sait déjà qu'il devra se débrouiller en 2017 sans Burris, qui a pris sa retraite. Quant aux demis défensifs Mitchell White, Forrest Hightower et Jeff Richards, ils ont effectué le saut dans la NFL.
« Nous avions eu aussi beaucoup de changements de 2015 à 2016, a rappelé Desjardins. C'est normal ça dans la LCF. Ce qui est un peu moins habituel, c'est de perdre trois joueurs à la NFL. »

Les solutions de rechange

Marcel Desjardins doit trouver du renfort si son équipe veut défendre avec succès son titre de champion.
Marcel Desjardins doit trouver du renfort si son équipe veut défendre avec succès son titre de champion. Quelles sont ses options ?
Le DG du Rouge et Noir a répété lundi qu'il pourrait magasiner sur le marché des agents libres. Mais les tablettes qui semblaient bien garnies, il y a quelques semaines, seront presque vides.
Plusieurs clubs ont décidé de mettre sous contrat leurs joueurs avant qu'ils puissent profiter de leur autonomie. Ce qu'il reste ?
Il y a trois receveurs qui pourraient aider à combler les départs possibles de Chris Williams et Ernest Jackson. Diontae Spencer et Kenny Shaw, âgés respectivement de 24 et 25 ans, ont tous deux joué chez les Argonauts de Toronto la saison dernière.
Spencer, qui fait 5'8'' et 163 livres, a déjà fait équipe avec le nouveau quart numéro un du Rouge et Noir, Trevor Harris, en 2015. De plus, il peut effectuer des retours de botté.
Le hic ? Il hésite entre la NFL et demeurer dans la LCF.
L'autre receveur à surveiller ? Terrell Sinkfield, des Lions de la Colombie-Britannique, qui s'avère tout aussi rapide et jeune.
En défensive, Desjardins avoue qu'il devra renflouer la tertiaire. Est-ce que le demi défensif des Tiger-Cats de Hamilton, Emanuel Davis, pourrait s'avérer une solution de rechange ? Il a réussi cinq interceptions la saison dernière.
Et le très fiable demi Jovon Johnson pourrait-il revenir à Ottawa après une saison chez les Alouettes ?
Le Rouge et Noir voudra greffer un joueur canadien ou deux à ses unités spéciales. Le porteur de ballon Alexandre Dupuis (Toronto) et le secondeur Ron Omara (Hamilton) sont originaires respectivement d'Ottawa et Aylmer.