Jeff Hunt n'a pas l'intention de chômer. Un nouveau projet l'intéresserait.

Jeff Hunt quittera son poste de président

Le Rouge et Noir d’Ottawa n’a eu qu’un président. Cette époque tire à sa fin. Jeff Hunt a l’intention de quitter son poste à la fin de l’année 2018.

« Tout est en place et les choses fonctionnent bien. Je dois regarder les choses en place. Ma présence n’est plus essentielle », a lancé l’homme d’affaires bien connu d’Ottawa, durant un entretien avec Le Droit.

Hunt quittera son poste de président, mais il n’abandonne pas complètement l’Ottawa Sports and Entertainment Group. Il continuera de siéger au conseil d’administration. Il conservera également ses fonctions de gouverneur des 67’s d’Ottawa et de gouverneur alternatif du Rouge et Noir.

« J’aurai toujours mon mot à dire, précise-t-il. Je quitte simplement les opérations quotidiennes avec l’esprit tranquille. L’équipe de football continuera d’être gérée par des gens très compétents. » Hunt a fondé l’OSEG, en 2008, en s’associant avec les hommes d’affaires Roger Greenberg, John Ruddy, William Shenkman et John Pugh.

Ensemble, les hommes ont contribué à la revitalisation du parc Lansdowne. Ils ont dirigé les travaux de rénovation du stade de football et de l’aréna de hockey. Ils ont acquis des franchises d’expansion de la Ligue canadienne de football (LCF) et de la North American Soccer League (NASL).

« Quand je quitterai mon poste de président, le Rouge et Noir aura complété sa cinquième saison. J’ai accepté ce poste environ trois ans avant notre premier match. Donc, j’aurai rempli ce rôle pendant huit ans. Je n’ai jamais eu comme plan de travailler à titre d’employé de l’OSEG pour le reste de ma vie ! »

Le poste de président du Rouge et Noir ne sera peut-être pas comblé immédiatement. Une partie de ses tâches pourraient être simplement transférées au PDG Mark Goudie.

Hunt n’a pas l’intention de chômer. « Je suis un entrepreneur dans l’âme. J’aime par-dessus tout construire des entreprises », lance l’homme qui fêtera bientôt ses 54 ans.

Un projet l’intéresse depuis déjà un certain temps. « Si jamais ça ne fonctionne pas, je trouverai bien quelque chose d’autre. »