Le porteur de ballon albertain Ed Ilnicki compte donner raison au Rouge et Noir de l’avoir embauché.

Ilnicki veut maintenant briller à Ottawa

Ed Ilnicki a gagné en novembre le trophée Hec Crighton remis au meilleur joueur de football dans les rangs universitaires canadiens. Deux mois plus tard, il se retrouve avec un premier contrat chez les pros en poche.

Le porteur de ballon albertain compte maintenant donner raison au Rouge et Noir de l’avoir embauché, mais surtout repêché en septième ronde l’an dernier. « Je réalise que ce n’est pas tout le monde qui obtient l’occasion de jouer chez les pros. Je compte bien saisir cette chance, a-t-il dit. «Je ne fais que penser à mes dernières saisons au football universitaire. Il y a peu de mes coéquipiers ou adversaires qui ont pu accéder à la Ligue canadienne de football. Je me compte chanceux.»

Ilnicki, 22 ans, avait participé au camp d’entraînement du Rouge et Noir en mai 2017. Mais il a été retranché un mois plus tard, ayant eu l’occasion de jouer en match hors-concours.

«J’ai tellement appris. Je peux te dire que je serai nettement plus à l’aise cette fois-ci, surtout quand vient le temps de bloquer.»

Ilnicki, qui fait 5’10’’ et 220 livres, a renoué ensuite avec les Golden Bears de l’Université de l’Alberta où il s’est avéré, l’automne dernier, un joueur plus dominant que jamais. Il a établi un record de saison pour la conférence de l’Ouest canadien dans les rangs universitaires avec 1468 verges au sol. 

Il a aussi été le meneur au niveau national avec 11 touchés par  la course.

«J’ai confiance que je suis capable d’évoluer à l’attaque chez les pros en tant que porteur de ballon. Mais je sais aussi que je dois gagner ma place. Que de porter le ballon, ça se mérite. De toute façon, je vais me pointer au camp d’entraînement et jouer où on me demande, faire ce que les entraîneurs désirent.»