Il ne manquera plus de bière, promettent les proprios

Certaines concessions alimentaires ont manqué de nourriture et de bière. D'autres ont dû négocier avec de longues files d'attente. C'est sans compter des guichets automatiques qui ne fonctionnaient pas dans un stade commandité par une banque.
Le groupe Ottawa Sports and Entertainment Group (OSEG), qui est gestionnaire de la Place TD, le sait trop bien. Ses dirigeants ont reçu des plaintes depuis la conclusion du premier match du Rouge et Noir.
«Nous avons accueilli un gros party, a rappelé le chef de direction, Bernie Ashe. Nous avions 24000 personnes qui étaient enthousiastes, mais qui avaient aussi soif et faim. Nous avons été inondés de gens dès l'ouverture des portes à 17h.»
Certains problèmes de nourriture se trouvaient dans l'approvisionnement durant le match.
«Nous avions assez de bouffe dans le stade. Le problème, c'était de refaire le plein. Nous avions de la difficulté à acheminer de la nourriture additionnelle aux concessions, a ajouté M. Ashe.
«Nous avons commis des erreurs. Nous en assumons la responsabilité. Mais nous avons déjà entrepris des mesures pour les corriger. Ça va prendre quand même un certain temps. Nous allons nous améliorer de match en match et apprendre comment gérer plus de 24000 personnes.»
La bonne nouvelle?
«La circulation vers le stade n'a pas été problématique, a souligné Bernie Ashe. Tout le monde a suivi nos conseils. Nous avons même dépassé notre cible de 60% de spectateurs prenant le service de transport en commun. En plus, tous les autobus étaient déjà vides 45 minutes après la partie.»