Arrivé mardi soir à Edmonton, Trevor Harris, devra dompter ses démons lors du match de la Coupe Grey. Le quart du Rouge et Noir n’a jamais connu la victoire en tant que partant contre Calgary.

Harris face à sa bête noire à la Coupe Grey

Cinq heures en avion plus tard, le Rouge et Noir est débarqué à Edmonton, mardi soir, dans l’espoir de remporter la coupe Grey pour une deuxième fois en trois ans.

« Je n’ai pas dormi durant ce vol », a avoué le quart-arrière Trevor Harris à sa descente de l’appareil nolisé par les champions de l’Est. La nervosité a eu le dessus sur le joueur âgé de 32 ans qui obtiendra un premier départ en carrière au prestigieux rendez-vous de la LCF.

En 2012, Harris était le substitut de Ricky Ray lorsque les Argonauts de Toronto ont battu les... Stampeders de Calgary. Quatre ans plus tard, il était le second à Henry Burris quand le Rouge et Noir a remporté le titre contre les... Stampeders.

Maintenant, c’est à son tour de mener l’équipe sur le terrain, dimanche, contre ces mêmes Stampeders.

« Je ne leur ai pas parlé dernièrement, a soutenu Harris à propos de ses anciens coéquipiers Ray et Burris.

«Je sais très bien par contre que tout sera plus gros cette semaine avec la présence plus importante des médias. Ça ne changera toutefois rien dans ma façon de me préparer en vue du match de dimanche.»

Surtout que le numéro 7 se retrouve avec quelques petites crottes sur le cœur.

D’abord il a connu deux de ses pires sorties de 2018 contre les Stampeders en début de saison, étant limité à 135 verges puis 93 verges tout en étant intercepté à trois reprises.

Le coach l’avait notamment retiré de la seconde partie pour quelques minutes afin de secouer sans succès le Rouge et Noir.

«Ils (Stampeders) nous ont fait mal paraître. Nous devons être meilleurs, surtout offensivement, a avoué Trevor Harris. Il faut s’assurer de mieux exécuter nos jeux, un peu comme nous l’avons fait dernièrement», a-t-il ajouté.

Fiche de 0-5-2

Ce dernier a connu le meilleur match de sa carrière en finale de l’Est, lançant six passes de touché contre les Tiger-Cats. Il s’agissait d’un nouveau record pour une partie éliminatoire de la LCF.

Le dernier quart-arrière à avoir réussi l’exploit était Anthony Calvillo en 2009, maintenant un membre du Temple de la renommée.

Mais les Stampeders, ce ne sont pas les félins de Hamilton.

«Ils n’alignent pas la meilleure défensive de la ligue depuis quelques années par pur hasard. J’ai hâte de relever ce défi», a soutenu Harris, qui montre une fiche de 0-5-2 en carrière en tant que partant contre Calgary.

Une statistique qui lui sera sûrement mentionnée plus d’une fois dans les cinq prochains jours.

Est-ce qu’il pourra gagner enfin une première fois contre la puissance de l’Ouest ? Un peu comme il a réussi à gagner un premier match éliminatoire en carrière, le week-end dernier, à la Place TD.

Le receveur Brad Sinopoli, lui, n’est pas inquiet pour son ami.

«Trevor a hâte de démontrer à plusieurs gens qu’ils font fausse route à son sujet», a-t-il soutenu à son arrivée dans la ville albertaine.

Sinopoli portait une casquette aux couleurs du Rouge et Noir. L’entraîneur-chef Rick Campbell, lui, avait opté pour la même chemise carreautée et le même foulard rouge et noir qu’il avait enfilés en se pointant à Toronto en 2016.

«Tu as un bon œil. J’ai en effet porté ceci par le passé, a-t-il lancé au journaliste du Droit.

— Est-ce votre porte-bonheur ?

— Je n’ai même pas pensé à ça en mettant ça. J’avais simplement le goût de porter du carreauté, de donner de la visibilité à nos couleurs ici à Edmonton.»

Ses joueurs participeront à une première séance d’entraînement mercredi matin. Elle se déroulera dans un dôme même si les conditions météorologiques sont clémentes en ce moment.

Il faisait 6 °C à un certain moment mardi. Le temps doux devrait céder sa place au froid ce week-end.

+

LA RIVALITÉ GAGNE LA MAIRIE

En prévision du match de la Coupe Grey, les maires d’Ottawa et de Calgary se sont lancé un pari. 

La Presse canadienne

Le maire perdant hissera le drapeau de l’équipe adverse, portera le chandail de la victoire  au conseil municipal, fera un don de 3 $ par points marqués à la banque alimentaire de la ville gagnante et servira un repas de mets locaux au maire de la ville qui remportera la coupe. Le Rouge et Noir d’Ottawa affrontera les Stampeders de Calgary lors de la 106e Coupe Grey, dimanche prochain. 

Avec Sylvie Branch, Le Droit