C’est Evan Johnson qui remplacera Jon Gott.

Gott relégué aux lignes de côté

Le Rouge et Noir d’Ottawa a mis le cap sur Winnipeg jeudi et son vétéran joueur de ligne Jon Gott risque de trouver la soirée de vendredi longue alors qu’il sera relégué comme prévu aux lignes de côté.

Au moins, il était du voyage au Manitoba pour agir comme substitut au poste de garde à gauche, l’entraîneur-chef Rick Campbell et ses adjoints décidant d’y aller à nouveau avec sept joueurs de ligne offensive.

Le barbu de 32 ans cédera sa place au jeune Evan Johnson, un choix de première ronde en 2017 âgé de 23 ans.

« Je suis content de revenir dans l’alignement partant. J’ai raté quelques semaines en raison d’une blessure, mais j’ai eu un peu de temps de jeu lors des deux derniers matches et je me sens prêt à remplir un plus grand rôle, a dit Johnson jeudi avant le vol de l’équipe vers Winnipeg. C’était la première fois que je ratais des matches, ça ne m’était jamais arrivé à l’université (de la Saskatchewan). C’est certainement une situation intéressante. Gott a été excellent à travers tout ça, il m’aide encore avec tout, offre des conseils aux gars. Nous avons sept gars qui peuvent être des partants lors de n’importe quelle semaine. Cette semaine, j’obtiens ma chance et je veux la saisir. Nous sommes tous les deux des professionnels, on comprend comment ça marche au football pro. On va travailler ensemble et passer à travers. »

Le changement sur la ligne offensive survient après un match où le Rouge et Noir a été très productif en attaque, avec les 487 verges par la passe accumulées par le quart Trevor Harris et les 104 verges au sol du demi William Powell. L’offensive a totalisé 601 verges de gain, et leur gain aurait probablement été plus facilement empoché, n’eût été cinq revirements commis profondément en zone adverse.

C’était contre des Alouettes de Montréal qui sont en reconstruction, cependant. Le test à Winnipeg devrait être d’un autre niveau, alors que les Blue Bombers de l’endroit ont remporté leurs trois derniers matches pour porter leur fiche à 5-3, un dossier identique à celui de la formation ottavienne.

« On sait qu’ils ont un bon personnel en défensive et ils vous montrent différentes choses. Adam (Bighill, qui mène la LCF pour les plaqués avec 49) et tous leurs secondeurs sont très actifs, ils mettent de la pression sur leur quart, ce qui leur permet d’avoir une des meilleures défensives de la ligue. Ça va être un bon test pour nous », a souligné Harris.

Ce dernier a noté que la relégation de Gott à un poste de substitut ne devrait rien changer à l’approche de son club en attaque. « Gott va nous manquer, c’est le joueur du Rouge et Noir qui a été ici le plus longtemps. On sait qu’il est capable de jouer, ça lui brise le cœur considérant à quel point il travaille fort et y met toute son âme. Mais ça ne change rien pour nous au niveau des schémas de jeux ou de notre préparation », a-t-il ajouté.

« C’est certain qu’on doit s’améliorer au niveau des revirements. C’est bien que nos gars aient réussi à aller chercher une victoire malgré qu’on ait donné le ballon cinq fois, mais il faut rectifier cela », a noté de son côté le coordonnateur offensif Jamie Elizondo.

La défensive devrait de son côté en avoir plein les bras à tenter de contenir le demi offensif canadien Andrew Harris, qui domine la LCF avec 720 verges de gain au sol. Les Blue Bombers protègent également bien leur quart Matt Nichols – ils sont premiers dans la LCF avec neuf sacs alloués – tandis qu’ils mènent aussi le circuit pour les sacs obtenus (21) en pourchassant le quart adverse. « Ils ont une bonne attaque avec Nichols qui est de retour (d’une blessure) et qui maîtrise bien leur système de jeu. Et puis Harris est un excellent porteur de ballon, tout commence avec lui et la ligne offensive qui lui ouvre le chemin et garde Nichols “propre” », estime le coordonnateur de la défensive Noel Thorpe.

Après ce match, le Rouge et Noir obtiendra une semaine complète de congé alors que son match suivant sera la visite des Alouettes de Montréal le 31 août à la Place TD.

+

RETOUR À WINNIPEG POUR FEOLI-GUDINO

Le match de vendredi soir permettra au receveur de passe québécois Julian Feoli-Gudino d’effectuer son retour à Winnipeg, où il a passé les quatre dernières saisons avant de se joindre au Rouge et Noir l’hiver dernier quand les Bombers ne lui ont pas offert de contrat.

Celui qui avait capté 111 passes, dont 7 pour des touchés, en 63 matches avec Winnipeg (il n’en a que 2 pour 30 verges à Ottawa cette saison) a confié jeudi après le léger entraînement des siens qu’il n’entretient aucune rancœur envers la direction de l’équipe.

« Winnipeg, c’est là que j’ai relancé ma carrière après deux ans à Toronto. J’ai eu des opportunités tout de suite en arrivant là-bas de “performer”, et je remercie beaucoup coach (Michael) Oshea et l’organisation de m’avoir donné cette chance-là. (...) Ça va être excitant d’être de l’autre côté du terrain et de jouer contre d’anciens coéquipiers... Il n’y a aucune rancune, c’est le sport professionnel. (...) C’est certain que si les choses s’étaient présentées comme je le voulais, je serais peut-être resté là-bas. Mais venir à Ottawa était une grande priorité, je voulais me rapprocher de ma famille », a-t-il indiqué.