Arnaud Gascon-Nadon

Gascon-Nadon veut ravoir son poste

Arnaud Gascon-Nadon devra patienter avant de reprendre son poste de partant au sein de la ligne défensive.

Le Rouge et Noir misera à nouveau sur les joueurs américains Avery Ellis et Jonathan Newsome en tant qu’ailiers, vendredi, lors du dernier match de la saison régulière contre Hamilton à la Place TD. Il s’agit de la même combinaison que lors des cinq parties précédentes.

Gascon-Nadon, qui complète sa cinquième saison dans la Ligue canadienne de football (LCF), a dû se contenter d’un rôle de substitut pendant ces joutes, se retrouvant sur le jeu ici et là. Sa rétrogradation le chicote, lui qui avait réussi 14 plaqués et six sacs en neuf parties en 2016.

« C’est sûr qu’en tant que compétiteur, je veux être partant. Je veux être le gars responsable de la défensive. En ce moment, j’ai un rôle bien différent », a-t-il commenté, mercredi, après avoir pris les répétitions au sein de la deuxième unité défensive à la séance d’entraînement.

« Mon but est de reprendre cette place, de démontrer que je suis un partant. Chaque fois que j’embarque sur le terrain, je me bats pour être meilleur et ne pas donner le choix aux entraîneurs. »

Le numéro 41 montre huit plaqués et trois sacs en 16 parties. Des statistiques bien différentes de l’an dernier. Il a cédé sa place à Newsome au sein de l’alignement partant le 17 septembre contre les Alouettes, à Montréal.

Son remplaçant a répondu en réussissant deux sacs durant cette partie à Montréal.

Newsome a récolté au total 11 plaqués, quatre sacs et une interception en plus de récupérer un ballon échappé en huit parties depuis son arrivée à Ottawa. Il avait entamé le calendrier au sein des Roughriders de la Saskatchewan avant d’être libéré pour une mésentente avec l’entraîneur-chef Chris Jones.

Aucune explication élaborée n’a été offerte à Gascon-Nadon. On lui a simplement indiqué que l’équipe se tournait dorénavant vers une rotation à trois ailiers défensifs.

Mais visiblement, le Rouge et Noir a une préférence pour Ellis et Newsome depuis un mois et demi.

« Nous essayons d’utiliser les trois, de les garder frais et dispo durant les parties. Ça nous permet de toujours exercer de la pression sur l’unité offensive adverse en n’ayant aucun ailier fatigué. Il n’y a rien de plus taxant physiquement que d’essayer de se rendre jusqu’au quart-arrière ennemi », a fait valoir le coordonnateur défensif Mark Nelson.

« Arnaud est un sapré bon joueur de football, a-t-il poursuivi. Si je me souviens bien, il a connu toute une soirée l’an dernier lors du match de la coupe Grey. Cette saison, il a été amoché par des bobos. »

Reste à voir si cet épisode aura un impact sur l’avenir de Gascon-Nadon à Ottawa. Son contrat vient à échéance après la saison.

Ce dernier avait délaissé les Tiger-Cats de Hamilton en février 2016 afin de se joindre au Rouge et Noir. Il voulait enfin devenir partant en défensive.

Une opportunité qu’il a obtenue la saison dernière. Une chance qu’il a saisi.

Un rôle qu’il aura conservé jusqu’à tout récemment avant de le perdre aux mains de Newsome.

Est-ce qu’il sera tenté d’aller voir ailleurs l’hiver prochain ?

« Je ne pense pas trop à ces choses-là, a commencé par dire Arnaud Gascon-Nadon. C’est sûr que j’aime Ottawa. J’adore la ville, les joueurs et le personnel ici. Mon but est de rester ici. Mais je ne cacherai pas que mon but dans cette ligue est de jouer et d’offrir des performances au plus haut de mes capacités. »