Julian Feoli-Gudino a capté 45 passes pour 462 verges et trois touchés en 2017.

Feoli-Gudino avec ses longs cheveux s’amène à Ottawa

Le Rouge et Noir n’a pas seulement embauché mercredi un receveur québécois, mais aussi le joueur autonome qui possède les plus longs cheveux.

Julian Feoli-Gudino a accepté un pacte d’un an après avoir passé les quatre dernières saisons chez les Blue Bombers de Winnipeg. Il a capté 45 passes pour 462 verges et trois touchés en 2017.

L’athlète né au Costa Rica mais qui a grandi à Montréal a effectué ses débuts en 2012 chez les Argonauts de Toronto, gagnant la coupe Grey.

« Je n’ai pas coupé mes cheveux depuis que je suis arrivé dans la ligue », a-t-il confié à sa première entrevue en tant que membre du Rouge et Noir.

Et il est hors de question que le joueur, qui fêtera ses 31 ans en juin, visite un barbier à son arrivée à Ottawa.

« Définitivement pas... Je veux avoir les cheveux plus longs que Jean-Philippe Bolduc », a-t-il ajouté en riant.

On le devine. Les deux athlètes sont de bons amis.

En fait, Feoli-Gudino connaît plusieurs joueurs au sein de sa nouvelle équipe.

« SirVincent Rogers et Trevor Harris avec lesquels j’ai joué à Toronto. J’ai joué contre Antoine Pruneau dans les rangs universitaires, a énuméré l’ancienne étoile du Rouge et Or de l’université Laval.

«Plusieurs autres joueurs québécois m’ont dit plusieurs bonnes choses au sujet de l’organisation. Tu vois aussi qu’il y a de l’engouement dans la ville pour l’équipe de football... C’est une équipe très unie, autant sur le terrain qu’à l’extérieur. Je voulais faire partie de ça. Et le personnel d’entraîneurs, dont Rick Campbell, traite bien les joueurs.»

Oui, Feoli-Gudino se rapproche de sa famille qui habite toujours à Montréal.

«Mais honnêtement, ce n’était pas l’argument le plus important. Je voulais me retrouver dans un système offensif qui s’avère le fun, où le ballon est lancé souvent, dans lequel je pourrais jouer.»

Ottawa mise déjà sur Brad Sinopoli en tant que receveur canadien, auteur de trois saisons consécutives de plus de 1000 verges. Feoli-Gudino se dit à l’aise d’agir en tant que réserviste.

«Brad est un très, mais très bon joueur», a-t-il insisté.

Son arrivée chez le Rouge et Noir a signifié la fin du séjour de Jake Harty, choix de deuxième ronde en 2015. Ce dernier poursuivra sa carrière chez les Alouettes de Montréal.

Ottawa a aussi confirmé mercredi l’embauche du demi défensif Rico Murray, qui a gagné la coupe Grey en novembre dernier.

Pourquoi pas Muamba ?
Les prochains jours pourraient s’avérer encore plus intéressants chez le Rouge et Noir.

Deux de ses vétérans, Tank Reed et Arnaud Gascon-Nadon, n’ont toujours pas trouvé preneurs sur le marché des joueurs autonomes.

Est-ce qu’ils pourraient se laisser tenter par un retour dans la capitale ?

Et est-ce que le directeur général Marcel Desjardins se laissera tenter par le secondeur québécois Henoc Muamba ? Ce dernier a réussi 82 plaqués et deux interceptions l’an dernier.

Les Roughriders de la Saskatchewan, qui devaient lui verser un important boni jeudi, l’ont libéré dans les dernières heures.

En ce moment, le Rouge et Noir ne compte qu’un seul partant canadien en défensive. Il s’agit de Pruneau en tant que maraudeur.

Muamba pourrait offrir de la flexibilité à l’équipe au chapitre du ratio de joueurs nationaux et internationaux.