«C'est un beau trip de football que j'ai la chance de vivre. C'est trois semaines dans d'autres pays, à jouer avec les meilleurs joueurs de mon âge au pays et affronter les meilleurs d'ailleurs», se réjouit Samuel Thomassin.

Direction Koweït pour un Griffon

Un bloqueur des Griffons du Cégep de l'Outaouais va suer à grosses gouttes au... Koweït lors des 11 prochains jours.
Samuel Thomassin fait partie des 45 joueurs recrutés par l'équipe canadienne de football en vue des championnats du monde juniors qui commenceront lundi dans ce pays bordant le Golfe Persique. Le premier match aura lieu justement contre les hôtes de ce tournoi à huit nations.
«La température ne descend pas en bas de 30 degrés la nuit là-bas. Ça peut monter jusqu'à 45 degrés le jour», a noté au bout du fil l'imposant joueur de 6' 6" et 326livres.
Thomassin se trouvait en Italie au moment de l'entrevue téléphonique. Plus précisément à Milan.
La formation canadienne y tenait un camp d'entraînement d'une semaine. On voulait que les joueurs apprennent à se connaître en plus de s'adapter à la chaleur qui les attend au Koweït.
Le mot d'ordre?
«Boire beaucoup d'eau», a souligné Thomassin, qui savoure chaque instant en tant que membre d'Équipe Canada.
«C'est un beau trip de football que j'ai la chance de vivre. C'est trois semaines dans d'autres pays, à jouer avec les meilleurs joueurs de mon âge au pays et affronter les meilleurs d'ailleurs.»
Ce championnat s'avère aussi une belle vitrine pour de jeunes hommes qui aspirent à évoluer dans les rangs universitaires américains. Plusieurs équipes de la NCAA ont déjà approché Thomassin, qui s'apprête à disputer une troisième et dernière saison cet automne chez les Griffons.
L'étudiant-athlète âgé de 19 ans les a épatés lors d'un match entre le Canada et les États-Unis l'hiver dernier à l'International Bowl. Il a toutefois déjà pris une décision importante.
«Je ne suis pas prêt à partir et étudier là-bas. Souvent, les gens vont parler que tu peux jouer dans un gros stade et obtenir une bourse d'études complète. Mais ce n'est pas pour moi. Je ne serais pas capable d'aller en appartement et changer de pays.»
Thomassin veut rester en sol canadien en 2015 lorsque son séjour au Cégep de l'Outaouais sera terminé. Il ne croit pas que les portes se fermeront devant lui. Au contraire.
«Au dernier repêchage de la NFL, un joueur de ligne offensive du Québec a été repêché et un autre a été invité au camp d'entraînement d'une équipe, a-t-il noté.
«Puis, je suis quand même chanceux. Je suis né avec ce physique-là. Il me reste à trouver la place où je peux continuer à me développer.»
Une statistique qui aura de quoi l'encourager. Huit joueurs de l'équipe 2009 d'Équipe Canada jouent maintenant dans les rangs pros, que ce soit dans la NFL ou la LCF.
L'équipe canadienne a remporté l'or lors de la dernière édition de ces championnats en 2012, défaisant les États-Unis en finale.