C’est sur le tard que le Rouge et Noir d’Ottawa a invité DeVonte Dedmon à son camp d’entraînement. Aujourd’hui, l’équipe est fière de sa trouvaille.

DeVonte Dedmon: le « Pinball 2.0 » du Rouge et Noir

Rick Campbell ne peut s’empêcher de penser à Pinball Clemons en voyant la recrue DeVonte Dedmon s’amuser sur les retours de botté à ses premiers pas dans la Ligue canadienne de football (LCF).

Comme un peu tout le monde, l’entraîneur-chef du Rouge et Noir a été épaté par la performance du petit joueur américain de 5’10’’ et 185 livres, vendredi soir, à Montréal. 

Dedmon a inscrit deux touchés sur des retours de botté de 111 et 95 verges.

Deux jeux en première demie qui ont permis à Ottawa de s’accrocher aux Alouettes pour finalement arracher une victoire de 30-27 en prolongation.

« Son second touché sur un retour de botté de dégagement était vraiment spécial. C’est une chose d’avoir ce talent, mais il y avait beaucoup de détermination sur cette séquence de sa part. Il refusait de tomber », a soutenu Campbell.

« DeVonte a un style similaire à Pinball. Il rebondit sur ses adversaires. Il est peut-être petit, mais il est puissant. En plus, il a un centre de gravité plus bas. Il peut résister aux plaqués adverses. »

Campbell a dirigé contre Pinball Clemons, un des meilleurs spécialistes de retours de botté dans les annales de l’histoire de la LCF dans les années 1990. Dedmon et lui n’ont pas seulement en commun leur gabarit format réduit et leur sourire contagieux.

Ces derniers ont la même alma mater, William and Mary.

Clemons a brillé dans cette université de la Virginie avant d’évoluer une saison dans la NFL à Kansas City. Dedmon, lui, a fait ses études l’hiver dernier. Aucune équipe de la NFL ne lui a toutefois fait signe à sa sortie de l’école.

Et dire que le Rouge et Noir l’a même invité sur le tard à son camp d’entraînement à la suite d’une suggestion de l’entraîneur des receveurs, Winston October, lui aussi un ancien de William and Mary. Il fallait voir son sourire en foulant le terrain après le match.

October était fier comme un père de famille en parlant de Dedmon, âgé de 23 ans, qu’il avait dirigé dans les rangs collégiaux.

« Nous l’aimons depuis sa première journée chez nous », a soutenu pour sa part Campbell.

« Il (DeVonte) avait inscrit un touché sur un retour à son premier match hors-concours. Il aurait entamé la saison dans notre alignement si ce n’avait pas été de sa blessure », a rappelé l’entraîneur.

Le Rouge et Noir se frotte les mains. Il espère bien que le nouveau numéro 17 sera capable de réussir à nouveau de longs gains ces prochaines semaines contre les Eskimos puis les Tiger-Cats.

« Les retours de botté s’avèrent si importants dans la LCF. Tu l’as vu dans le dernier match. C’est pourquoi nous considérons ça comme une position de joueur partant chez nous. Le joueur peut avoir autant d’impact que ses coéquipiers en attaque. Quand tu y penses, ce joueur risque d’avoir le ballon au moins sept ou huit fois durant une partie. »

C’est pourquoi aussi le Rouge et Noir tentera par tous les moyens de lui remettre le ballon plus souvent dans les mains. Il l’a mis à l’essai en tant que receveur durant les récentes séances d’entraînement.

Un peu comme les Tiger-Cats ont fait avec succès depuis trois ans avec le rapide Brandon Banks. « DeVonte était un receveur dans les rangs collégiaux, a souligné Campbell. Il peut avoir un impact comme Banks ou même un certain numéro 85 qui était ici auparavant. »

Le 85, c’était l’excitant Diontae Spencer. Son brio des deux saisons précédentes lui a valu un contrat dans la NFL en 2019 de la part des Steelers de Pittsburgh.

Dedmon et le Rouge et Noir ont repris l’entraînement lundi à la Place TD en vue de leur prochain match ce vendredi à Edmonton. Une victoire leur permettrait de ramener leur fiche à 4-4.