Desmarais jouera «tôt ou tard»

Il n'a pas encore enfilé l'uniforme rouge et noir pour un match depuis le début de la saison, mais Hugo Desmarais conserve le sourire.
Confinée à l'escouade d'entraînement, la recrue de Valleyfield sait que son tour viendra. Même l'entraîneur-chef Rick Campbell a tenu des propos dans ce sens.
«Ça fait assez longtemps que je suis dans cette ligue-ci que je sais que tôt ou tard, un gars comme lui obtiendra sa chance durant une saison. Je ne peux tout simplement pas prédire quand exactement», a dit le coach, hier après-midi, après une séance d'entraînement à l'Université d'Ottawa.
Desmarais s'avère le troisième plus imposant joueur de ligne offensive de l'équipe d'expansion. Sa sélection en cinquième ronde au repêchage en mai a été une surprise.
Le colosse de 6'6'' et 312livres n'avait pas joué au football depuis plus de deux ans. Mais l'organisation avait découvert que sa blessure au cou était chose du passé, que le jeune homme de 24 ans était prêt à reprendre l'action.
«Il est ici pour une bonne raison, a rappelé Campbell.
«Nous ne gardons jamais un joueur autour pour le simple plaisir. Hugo n'a pas eu la chance de jouer beaucoup ces dernières années. Mais il est sur le terrain chaque jour depuis plusieurs semaines. Il s'améliore. Et je crois qu'il est voué à un bel avenir.»
Dépendant des autres
Son sort est lié à l'état de santé des autres joueurs canadiens au sein de la ligne offensive.
Déjà, le Rouge et Noir doit faire une croix sur le garde de 6'8'' et 301livres, Joe Eppele, dont la saison est déjà terminée. Il a été opéré hier pour une troisième fois en carrière à l'épaule gauche.
Le club d'expansion mise déjà sur Nolan MacMillan, Matt Albright, Jon Gott et J'Micheal Deanne au sein de l'alignement partant. Le centre Alex Krausnick a aussi participé aux trois premières parties en tant que réserviste.
Une blessure à un de ces cinq joueurs ouvrirait la porte à Desmarais.
«Moi, je suis patient. J'attends mon tour. J'essaie d'être prêt pour jouer à mon meilleur si on a besoin de moi, a-t-il dit.
Eppele et lui se sont notamment liés d'amitié. Le vétéran qui a déjà gagné la coupe Grey a refilé quelques conseils à la recrue dans les deux derniers mois.
Même chose pour le centre-arrière Patrick Lavoie, un ancien du Rouge et Or de l'université Laval comme lui. «Il me montre l'exemple», a soutenu Hugo Desmarais.
Ce dernier porte une barbe. Mais visiblement, elle n'est pas aussi longue que celle de Gott qui dépasse le grillage de son casque protecteur.
Et Desmarais n'aspire nullement à l'imiter et adopter le look de bûcheron.
«J'ai coupé ma barbe au début du camp. Et je la maintiens comme ça.»
Quoi d'autre a-t-on appris à son sujet durant cette journée décontractée à l'entraînement du Rouge et Noir?
Qu'il a déjà excellé en athlétisme et en handball. Il a participé aux Jeux du Québec dans ces deux disciplines en 2005 à Saint-Hyacinthe puis Amos.
Desmarais était redoutable au lancer du poids.
«En cinquième secondaire, j'avais terminé deuxième aux championnats scolaires provinciaux», a-t-il souligné fièrement.