Le temps réalisé par Mark Korte au concours des trois cônes en mars aurait fait de lui le troisième joueur de ligne offensive le plus rapide s’il avait été repêché par un club de la NFL.

Desjardins reste fidèle à ses habitudes

Le Rouge et Noir aura bien caché son jeu... une fois de plus.

Le directeur général Marcel Desjardins a opté pour un joueur de ligne offensive de l’Université de l’Alberta, Mark Korte, en première ronde du repêchage de la Ligue canadienne de football (LCF), jeudi soir. Tout ça alors que tout le monde ailleurs au pays s’attendait à ce qu’il choisisse le plaqueur Julien Laurent ou le demi défensif des Gee Gees d’Ottawa, Jackson Bennett.

« Je ne pense pas que c’est surprenant. Nous avons l’habitude à choisir un joueur de ligne offensive, a rappelé Desjardins, qui a sélectionné par le passé les Nolan MacMillan, Alex Mateas, Jason Lauzon-Séguin et Evan Johnson au premier tour.

«Nous pensons que Mark était le meilleur joueur de ligne offensive disponible qui n’avait pas un contrat dans la NFL. Il est très athlétique. Il est très jeune. Il a joué au match East-West Shrine contre les meilleurs joueurs de la NCAA en janvier. En plus, c’est un bon gars.»

Korte n’a que 21 ans. Il n’est pas le plus imposant à 6’2’’ et 293 livres. Mais son temps réalisé au concours des trois cônes au camp d’évaluation de la LCF en mars aurait fait de lui le troisième joueur de ligne offensive le plus rapide s’il avait été repêché par un club de la... NFL.

«Nous estimons qu’il un potentiel très élevé», a répété Desjardins, rappelant qu’un club ne peut jamais avoir trop de profondeur au sein de la ligne offensive.

Le Rouge et Noir a été frappé par les blessures à cette position l’an dernier. Puis les contrats des Gott, MacMillan et Lauzon-Séguin seront à renouveler après la saison 2018.

Korte, lui, peut autant évoluer en tant que bloqueur, garde ou centre. Il se doutait bien qu’Ottawa pourrait le choisir.

«J’avais vu que l’équipe avait choisi souvent un joueur de ligne offensive en première ronde par le passé», a-t-il dit durant une conférence téléphonique.

Puis les dirigeants du Rouge et Noir l’avaient rencontré lors du camp d’évaluation à Winnipeg. En entrevue, Desjardins lui avait notamment lancé une question hors de l’ordinaire. On lui a demandé quel type de beigne il préfère manger...

L’étudiant-athlète en commerce ne l’a pas oublié. «J’ai répondu un beigne traditionnel car je suis un gars de la vieille école qui fait bien les choses simples», a-t-il relaté.

Sept des neuf choix de première ronde du repêchage de la LCF auront été des joueurs de ligne offensive. Les Tiger-Cats de Hamilton ont fait du receveur Mark Chapman la première sélection au total.

Laurent, lui, a été réclamé septième par les Lions de la Colombie-Britannique.

Quant à Bennett, il a dû attendre tôt au deuxième tour. Les Ti-Cats ont appelé son nom au 11e rang.

À défaut de repêcher Bennett le favori local, le Rouge et Noir a pu se reprendre en quatrième ronde, 29e au total, en choisissant l’ailier défensif des Ravens de Carleton, Kene Onyeka.

En troisième ronde, Ottawa a opté pour Andrew Pickett, un autre joueur de ligne offensive. Dans son cas, il a évolué à Guelph sous les ordres du coordonnateur offensif québécois Jean-François Joncas.

LE ROUGE ET NOIR PIGE AU QUÉBEC

La « French Mafia » pourra compter sur de nouvelles recrues à Ottawa.

Le Rouge et Noir a mis la main sur deux joueurs du Québec avec ses cinq premiers choix, dont Marco Dubois au milieu de la deuxième ronde. « C’est l’équipe dont j’espérais qui me repêche, a soutenu le receveur de 6’4’’ et 217 livres.

«J’ai plusieurs amis là-bas. L’ambiance est bonne.»

Dubois a passé les quatre dernières saisons chez le Rouge et Or de l’université Laval. Il n’a toutefois obtenu qu’un seul départ en tant que receveur, devenant un des meilleurs joueurs au Canada au sein des unités spéciales.

«Il est grand, rapide et fort. Et il joue avec détermination sur les unités spéciales, a souligné Desjardins, qui voit la recrue percer l’alignement dès cette saison.

«Et éventuellement, on va le voir comme receveur», a-t-il ajouté, rappelant les plans du Rouge et Noir d’aligner deux receveurs canadiens partants.

Dubois s’est décrit comme un joueur agressif qui «n’aime pas perdre». Qu’il a pu miser sur «le meilleur coach des unités spéciales au pays» en Mathieu Bertrand chez le Rouge et Or.

Bertrand a connu une belle carrière dans la LCF chez les Eskimos d’Edmonton.

Du même souffle, le nouveau joueur du Rouge et Noir ne veut pas se contenter d’évoluer uniquement au sein des unités spéciales.

«Je veux aider l’équipe aussi à l’offensive, a-t-il soutenu.

«Je suis avant tout un receveur», a-t-il lancé à un autre moment en anglais.

En quatrième ronde, le Rouge et Noir a réclamé le secondeur Michael Côté, des Stingers de Concordia. Il se battra aussi avant tout pour une place au sein des unités spéciales plus tard en mai au camp d’entraînement à la Place TD.