L'ex-entraîneur Marc Schryburt renoue avec son sport favori à titre d'analyste des matchs du Rouge et Noir sur les ondes d'Unique FM.

Des lignes de côté au micro d'analyste

Ce n'était pas seulement les débuts d'une dizaine de joueurs du Rouge et Noir chez les pros, jeudi soir, à Winnipeg. Un ancien entraîneur franco-ontarien de Vanier a aussi eu droit à son baptême.
Dans le cas de Marc Schryburt, ça se passait sur la galerie de presse, et non pas le terrain de football.
Le père de famille est analyste aux parties de la concession d'expansion à la radio francophone.
Des matches diffusés à l'antenne du 94,5 Unique FM.
Le descripteur et fondateur d'Intersport Production, Nicolas St-Pierre, a recruté Schryburt, qui a déjà travaillé pendant cinq ans chez les Redmen de McGill et deux autres saisons au sein du Vert et Or de l'Université de Sherbrooke.
«Nicolas cherchait une personne qui connaît un peu le match. Le fait d'avoir porté la casquette de coach te permet de voir la partie de façon différente. C'était une opportunité pour moi de remettre les pieds là-dedans sans mettre tout le corps dedans.»
Trouver un équilibre
Un beau compromis avec sa conjointe avocate et son fils âgé de 13 ans, Schryburt occupant déjà un poste de direction à l'Association canadienne des entraîneurs basée à Ottawa. Un de ses mandats est d'implanter des programmes de formation d'entraîneur sur la scène internationale. Ce travail l'amène à se déplacer au Moyen-Orient et en Europe.
«On vient justement de signer un nouveau contrat avec le Bahreïn. Tous les cours du PNCE (programme national de certification des entraîneurs) sont traduits en arabe, en luxembourgeois, en allemand et portugais, a expliqué Marc Schryburt.
«J'ai dû fixer mon horaire des six prochains mois pour ne pas me déplacer afin de couvrir le Rouge et Noir.»
Ce dernier avait déjà un peu d'expérience au micro. Il s'avère un collaborateur depuis deux ans à l'émission «Dans le vestiaire» où il commente la LCF de même que le football local, dont la ligue Subway.
Mais jeudi, c'était un premier match officiel. Plus de troisheures à décortiquer les premiers pas du Rouge et Noir.
Ça lui a rappelé ses participations à quatre camps d'entraînement de la LCF à titre d'entraîneur invité. Cet ancien receveur de passe dans les rangs collégiaux avait vécu l'expérience chez les Renegades en 2002 de même par la suite à Edmonton, Calgary et Montréal.