Les Lions ont fait la vie dure au quart du Rouge et Noir Will Arndtk samedi, à la place TD.

De mal en pis pour le Rouge et Noir

Personne ne sait où se trouve, exactement, le fond du baril.

Le Rouge et Noir d’Ottawa l’a peut-être atteint, samedi soir, quand il été battu pour la deuxième fois en autant de semaines par les Lions de la Colombie-Britannique.

Cette fois, l’équipe a subi un revers de 40-7.

Le fond du baril, c’est peut-être les applaudissements moqueurs des partisans qui étaient présents à la Place TD.

La foule a ovationné le spécialiste des bottés de dégagement, Richie Leone, quand il a réussi un simple.

Les partisans avaient peut-être juste besoin de se vider les poumons. Ils ont encore attendu que l’attaque produise un touché.

Ça ne s’est jamais produit.

« Je suis terriblement déçu. C’était un match très difficile à regarder », a commencé l’entraîneur-chef d’Ottawa, Rick Campbell, durant sa conférence de presse d’après-match.

« Nous ne faisons pas ce que nous sommes capables de faire. C’est là que les choses se gâtent. Tous ceux qui sont dans le métier assez longtemps se sont déjà retrouvés dans une position aussi difficile. Tous ces gens savent qu’il n’existe pas de solutions magiques. Pour sortir, il faut se présenter au boulot et continuer de travailler. »

Il répète pas mal ça chaque semaine. Il est à court de réponses.

Le fond du baril, c’est peut-être l’utilisation du troisième quart-arrière.

Lorsque Trevor Harris a quitté à titre de joueur autonome, l’hiver dernier, les dirigeants du Rouge et Noir imaginaient une lutte à deux pour la suite des choses. Dominique Davis et Jonathon Jennings devaient se battre pour l’obtention du poste le plus important sur le terrain. L’un d’entre eux devait sortir vainqueur.

Davis a été relégué aux oubliettes il y a quelques semaines. Jennings a obtenu une ultime chance de se faire valoir, ce week-end. Il a été retiré de l’action après le troisième quart.

Il a complété seulement huit de ses 17 passes.

Son remplaçant, Will Arndt, n’a pas vraiment fait mieux. Le géant qui est originaire de Sandy Hook, au Connecticut, a complété six passes sur 11. Il a été intercepté une fois.

Il sera intéressant de voir qui sera aux commandes de l’attaque, lorsque le Rouge et Noir reprendra l’entraînement dans quelques jours.

Il ne faut pas oublier que des retrouvailles sont inscrites au calendrier. Harris, le flanqueur Greg Ellingson, le bloqueur SirVincent Rogers et les Eskimos d’Edmonton doivent s’arrêter à la Place TD, samedi prochain.

Dans le revers de samedi, même le très fiable botteur de précision Lewis Ward a erré. Il a raté un placement relativement facile de 32 verges.

Le vétéran Stefan Logan a capté sept bottés d’envoi. Il a conservé une moyenne de 19,9 verges par retour.

Le jeune DeVonte Dedmon en a capté un seul. Il a ensuite franchi 45 verges.

À l’attaque, Dedmon a réussi le deuxième plus long attrapé du match pour le Rouge et Noir. Un catch de 41 verges.

Brad Sinopoli a capté seulement trois passes dans ce match. Pour accumuler une douzaine de verges.