Le Rouge et Noir participera cette saison à un projet d’élevage de chiens-guides canadiens pour aveugles. Les six nouveaux amis de l’équipe effectueront des visites régulières à la Place TD. C’était le cas vendredi. Plusieurs joueurs ont eu droit à beaucoup d’amour, dont Ettore Lattanzio.

De l'amour canin chez le Rouge et Noir

José Maltos s’avère un des trois joueurs mexicains qui tentent sa chance au camp d’entraînement du Rouge et Noir. Le botteur s’amuse beaucoup depuis son arrivée à Ottawa. Mais il s’ennuie aussi de son meilleur ami Topo.

C’est son chien. Il a un an et demi.

« Ma famille m’envoie souvent des photos de lui. Je le vois aussi en vidéoconférence via FaceTime. Il reconnaît ma voix et mon visage », a raconté Maltos, vendredi, après l’entraînement des finalistes de la coupe Grey.

« Il est toujours content de me voir. »

À quel point ? Topo lèche l’écran. Son maître le confirme en riant.

« J’ai toujours eu des chiens. Ils sont loyaux. Le prédécesseur de Topo a vécu plus de 15 ans. »

La confidence de Maltos est survenue au moment où le Rouge et Noir recevait une visite bien spéciale à la Place TD. Plus précisément quatre labradors noirs et deux labradors blonds, quatre mâles et deux femelles.

La portée de six chiots passera une partie de la prochaine saison au domicile du Rouge et Noir.

L’organisation a décidé d’adopter ces chiens-guides pour aveugles qui sont nés en mars. Elle leur a donné des noms honorant des acteurs du football canadien à Ottawa. Il y a Hank (Henry Burris), Jackson (Russ Jackson), Rider (Rough Riders), Clémentine (Tom Clements), Polly (Jo-Anne Polak) et Tucker (Whit Tucker).

La portée de six chiots passera une partie de la prochaine saison au domicile du Rouge et Noir.

Qui a été un des premiers joueurs à flatter ces nouveaux membres de l’équipe ? Maltos.

Reste à voir s’il aura l’occasion de les côtoyer tout l’été.

Le natif de Monterrey zieute le nouveau poste de joueur « mondial » créé par la LCF au sein de chaque équipe en vue de la saison 2019. Il est impliqué dans une bataille avec deux receveurs, Jordan Bouah et Guillermo Villalobos, de même qu’un joueur de ligne défensive, Maximiliano Soto.

Maltos, 28 ans, a mis sur glace son entreprise de nettoyage dans les écoles et hôpitaux au Mexique dans l’espoir de se tailler une place. Mais il est réaliste.

« Quand le Rouge et Noir m’a choisi au deuxième rang au total lors du repêchage, je suis allé consulter leur alignement. J’ai vite réalisé que la compétition serait relevée », a-t-il dit.

« Il y a déjà deux très bons botteurs ici. »

Lewis Ward a fracassé les records en 2018, réussissant 48 tentatives de placement de suite. Quant à Richie Leone, il a été un des meilleurs de la LCF au chapitre des dégagements.

Jusqu’ici, José Maltos fait très bien. On comprend mieux pourquoi il a déjà obtenu deux essais dans les rangs pros. D’abord en 2013 chez les Saints de La Nouvelle-Orléans. Puis l’an dernier dans la LCF à Vancouver.

L’athlète de 5’8’’ et 202 livres possède une jambe nettement plus puissante que Ward. « Je peux réussir des placements jusqu’à une distance de 65 verges », a-t-il assuré.

Il serait étonnant que le Rouge et Noir tasse Ward après sa saison de rêve marquée par deux trophées au banquet annuel de la LCF. Ajoutez à cela qu’il est considéré une vedette locale, lui qui a connu une belle carrière chez les Gee Gees de l’Université d’Ottawa.

Est-ce que la direction pourrait sortir des sentiers battus et entamer la saison avec trois botteurs en 2019 ?

Tout est possible ces jours-ci dans ce circuit.

Ce qu’on sait ? Maltos ne flanche pas sous la pression. Ses coéquipiers ont mis son sang froid à l’épreuve mardi en fin d’entraînement.

Alors qu’il se préparait à effectuer une tentative de placement de 35 verges, les joueurs l’ont entouré et se sont mis à crier.

Visiblement, ça ne l’a pas dérangé. Le ballon est passé sans problème entre les deux poteaux des buts.

« En fait, j’ai aimé ça tout ce bruit ! »

L’autre truc qu’il a adoré cette semaine ? Voir tous ces chiens sur le terrain.

+

UN TOUCHÉ DE LANKFORD QUI A ÉTÉ PAYANT POUR UNE PARTISANE

Ryan Lankford se souvient encore très bien de ce touché spectaculaire qu’il a inscrit sur un retour de botté d’envoi, il y a deux ans. Le jeu de 105 verges avait permis à une partisane des Blue Bombers de Winnipeg de gagner un cinéma maison estimé à 25 000 $ !

« C’était tellement excitant pour moi ! Je n’avais jamais marqué un touché sur le premier jeu d’un match », a soutenu le nouveau joueur du Rouge et Noir.

Lankford a passé deux ans au Manitoba après avoir entamé sa carrière dans la LCF à Régina en 2015. Joueur autonome cet hiver, le receveur de la Floride savait qu’Ottawa se cherchait un nouveau spécialiste des retours de botté pour combler le vide laissé par le départ de Diontae Spencer.

« Il y a trois raisons qui m’ont poussé de choisir le Rouge et Noir. J’ai toujours adoré l’ambiance lors des soirs de matches ici. Deuxièmement, le noir est ma couleur favorite. »

Et il y a la présence de Bob Dyce, coordonnateur des unités spéciales.

« Il était entraîneur-chef chez les Roughriders lorsque j’ai commencé dans cette ligue. Même après son départ, il a toujours pris le temps de me saluer et de me jaser quand je venais jouer à Ottawa. »

Lankford, 27 ans, a conservé une moyenne de 24,2 verges en carrière sur des retours de botté d’envoi. Un chiffre qui baisse à 7,3 verges lors de retours de bottées de dégagement.

Ce fils d’un ancien demi défensif des Dolphins de Miami n’est pas le seul candidat en lice pour assumer ce rôle. Troy Stoudermire, R.J. Shelton et Greg Morris sont tous mis à l’essai depuis le début du camp.

« C’est un poste très important. Il y a tellement de verges à l’enjeu. Nous avons pu miser par le passé sur des joueurs très dynamiques », a rappelé l’entraîneur-chef Rick Campbell.

« Nous avons plusieurs bons joueurs au camp. Les matches hors-concours aideront à se forger une meilleure idée. »

Le coach a déjà un critère en tête.

« Le gars doit être courageux et ne pas avoir peur de courir dans la circulation lourde, de se faire frapper. Puis tu dois avoir de la vitesse. »