Dominique Davis s'est vu accorder une prolongation de contrat de deux ans avec le Rouge et Noir vendredi.

Davis revient, Harris attend

Le Rouge et Noir a annoncé le retour d’un quart-arrière en vue de la prochaine saison, mais ce n’est pas Trevor Harris. Du moins pas pour l’instant.

Il était passé 18h vendredi soir quand le directeur général Marcel Desjardins a confirmé la prolongation de contrat de deux saisons décernée à Dominique Davis. Ce dernier était le substitut de Harris en 2018, complétant 24 de ses 39 passes pour 373 verges.

Davis, 29 ans, a marqué trois touchés par la voie aérienne et six autres au sol.

Reste à voir le rôle qu’il occupera en juin lorsque le Rouge et Noir disputera son premier match régulier contre les Stampeders de Calgary.

«La seule chose que je peux dire, c’est qu’il peut certainement compétitionner pour être un partant, a dit Desjardins au Droit.

«Est-ce que ce sera ce scénario ici? Ça reste à être déterminé.»

La question s’avère pertinente. L’avenir de Harris, qui a mené Ottawa au match de la coupe Grey en novembre dernier, s’avère plus que jamais incertain. Le quart numéro un des champions de l’Est peut devenir joueur autonome en février.

Son agent et lui semblent décidés à offrir au plus offrant les services du vétéran âgé de 32 ans. Surtout que plusieurs adversaires du Rouge et Noir, dont les Riders, les Lions et peut-être même les Eskimos et Stampeders, seront à la recherche d’un nouveau général pour leur attaque aérienne.

Trevor Harris pourrait se retrouver dans un autre uniforme que celui rouge et noir en 2019. Ce scénario qui semblait peu probable l’automne dernier fait maintenant peur aux partisans.

«C’est possible. Est-ce que je crains ça? Je ne peux pas regarder ça comme ça», a soutenu Desjardins, qui espère toujours assurer le retour de Harris pour une troisième saison à Ottawa.

Randle en renfort

En attendant, le DG a continué son travail pour solidifier la défensive. Après avoir mis sous contrat le demi de coin Sherrod Baltimore, il a embauché vendredi le demi défensif étoile Chris Randle, libéré plus tôt en janvier par les Blue Bombers de Winnipeg pour des raisons financières.

Le vétéran de sept saisons dans la LCF a réussi neuf interceptions depuis trois ans, marquant notamment deux touchés en 2017. Il a déjà évolué sous les ordres de l’entraîneur-chef du Rouge et Noir, Rick Campbell, quand celui-ci était coordonnateur défensif chez les Stampeders de Calgary.

«C’est un gars qui joue encore à un très haut niveau. Nous aimons sa polyvalence. Il peut autant jouer à l’intérieur de notre tertiaire qu’à l’extérieur. Puis il a bon caractère.»

Est-ce que son arrivée signifie la fin du séjour à Ottawa de membres importants de la tertiaire? Le demi défensif Rico Murray et le demi de coin Jonathan Rose sont à la recherche d’un nouveau contrat.

Desjardins a été évasif. «Est-ce possible? Oui. Mais ce n’est pas nécessairement la fin pour certains joueurs», a-t-il affirmé.

Le marché des joueurs autonomes de la Ligue canadienne de football sera lancé le 12 février.

En plus de Harris, Rose et Murray, le Rouge et Noir pourrait perdre les services des Ellingson, Powell, Rogers et Lauzon-Séguin.