Le quart-arrière Jonathon Jennings est venu en relève à Dominique Davis contre les Roughriders samedi. Davis a lancé trois interceptions dans ce qui pourrait bien être son dernier départ avec le Rouge et Noir.

Davis a peut-être obtenu son dernier départ

Dominique Davis a été intercepté une fois de trop. Son avenir en tant que quart-arrière partant du Rouge et Noir sera maintenant débattu dans les prochains jours pendant que ses coéquipiers et lui profiteront d’une semaine de relâche après une autre défaite.

Ces derniers se sont inclinés 40-18 contre les Roughriders de la Saskatchewan, samedi soir, subissant un septième revers à leurs huit derniers matches. Ottawa montre une fiche décevante de 3-7 et risque de rater les éliminatoires après avoir participé au match de la coupe Grey l’automne dernier.

« C’est dur de gagner quand tu donnes le ballon trois fois à l’adversaire pour commencer le match et que ça devient 17-0 », a reconnu l’entraîneur-chef Rick Campbell après cette autre partie frustrante.

Davis a été victime de trois interceptions lors des trois premières possessions à l’attaque des siens à Régina. Trois jeux qui ont mis la table à des touchés de quatre verges de William Powell et de 14 verges de Cody Fajardo de même qu’un placement de 46 verges de Brett Lauther.

Les visages étaient longs sur les lignes de côté du Rouge et Noir, désormais habitué aux gaffes de Davis qui a été victime maintenant de 14 interceptions en seulement huit parties.

Ce fut peut-être son dernier départ en carrière avec l’équipe.

Campbell l’a retiré de la partie après sa troisième interception, le remplaçant par Jonathon Jennings, qui a mieux fait.

L’ancienne vedette des Lions de la Colombie-Britannique a complété une passe de 75 verges captée par Dominique Rhymes pour un touché vers la fin de la première demie, réduisant l’écart à 21-12.

Les Riders ont toutefois repris le contrôle en fin de troisième quart lorsque Fajardo a lancé une passe de touché de 15 verges au receveur Naaman Roosevelt. C’était 32-15.

Powell a inscrit son deuxième touché de la soirée contre son ancienne équipe sur une course de 23 verges dans les dernières minutes du match. Quelques secondes auparavant, Jennings s’était fait arracher le ballon des mains par la défensive de la Saskatchewan.

Jennings a complété 16 de ses 26 passes pour 208 verges et un touché. Le troisième quart du Rouge et Noir, Will Arndt, a été lancé dans la mêlée lors des dernières séquences offensives, complétant quatre de cinq passes pour 22 verges.

« Il (Jennings) a démontré de belles choses. Il était calme et il communiquait bien avec ses coéquipiers sur les lignes de côté », a soutenu Campbell sur les ondes de TSN 1200.

« On a vu que nous pouvons batailler face aux autres équipes de cette ligue quand nous ne commettons pas de revirement. Si ce n’était pas de ces interceptions, ce match aurait été serré. »

Est-ce qu’il optera dorénavant pour Jennings au lieu de Davis aux commandes de l’attaque ? Ottawa disputera son prochain match le 7 septembre lorsque les Argonauts de Toronto (1-7) débarqueront à la Place TD.

« Nous n’avons pas besoin de prendre cette décision ce soir (...) Ce que je peux dire, c’est que nous allons choisir la personne qui nous donne la meilleure chance de gagner », a affirmé Rick Campbell.

Cette défaite contre les Riders marquait la première partie de l’entraîneur adjoint Joe Paopao en tant que sélectionneur de jeux offensifs. Il a pris la relève de Winston October.

La direction avait pris cette décision après avoir vu l’attaque ne marquer que trois touchés à ses 77 dernières possessions offensives.

« J’ai vu quelques signes d’espoir à l’attaque. Nous avons été capables à certains moments d’organiser quelques bonnes séquences. Mais il reste encore beaucoup de travail », a soutenu Rick Campbell.

La semaine de relâche devrait aussi aider le Rouge et Noir à guérir des bobos. Déjà privée de 14 joueurs dont le nom se retrouve sur la liste des blessés à long terme, l’équipe a perdu les services du bloqueur Stéphane Nembot et du demi-offensif John Crockett tôt dans le match contre les Riders. Le centre-arrière Jean-Christophe Beaulieu, l’ailier défensif Nigel Romick et le secondeur Jerod Fernandez ont aussi visité l’infirmerie.