Le Franco-Ontarien Jason Lauzon-Séguin en sera à sa quatrième saison avec le Rouge et Noir.

Contrat de deux ans pour Lauzon-Séguin avec Ottawa

Jason Lauzon-Séguin poursuivra sa carrière à Ottawa. Le joueur de ligne à l’attaque franco-ontarien a signé un nouveau contrat d’une durée de deux ans avec le Rouge et Noir, vendredi.

Le rôle qui lui sera confié n’est pas encore parfaitement déterminé.

En décembre, lorsqu’il étudiait ses options, le joueur de 28 ans confiait au Droit qu’il voulait surtout se retrouver dans une situation où il pourra jouer.

Il a perdu son poste dans la formation partante, la saison dernière, au profit du Dominicain Josue Matias.

Il était sur les lignes de côté, au début du match de la Coupe Grey.

Le directeur général du Rouge et Noir, Marcel Desjardins, est bien prêt à lui rendre un rôle important.

« Je dirais que oui... En même temps, nous ne promettons pas de postes dans la formation débutante à personne. Les joueurs qui commandent un salaire important doivent quand même se présenter au camp et compétitionner », déclare-t-il.

On peut quand même croire que Lauzon-Séguin se présentera au camp avec un poste à perdre.

« Il a un bel avantage, reconnaît Desjardins. Il peut jouer à la position de bloqueur. »

Le DG est même capable de résumer, en quelques lignes, ce que son protégé doit faire pour que tout se passe bien.

« Quand Jason est à son meilleur, il est agressif. Je dirais que c’est la plus grosse différence, dans son jeu. Par moments, il peut devenir passif. Quand il tombe dans ce piège, au lieu de s’imposer, il a tendance à réagir à ce que font ses adversaires de la défensive. »

« Il devra trouver plus de constance à ce niveau. En même temps, il devra prendre conscience qu’il peut jouer avec n’importe quel autre joueur de notre ligue. »

Desjardins a connu un vendredi assez occupé, au bureau. Il a également consenti un pacte d’une durée d’une saison au joueur de ligne défensif Avery Ellis.

Avery Ellis

Le secondeur américain de 24 ans ne l’a pas eue facile, en 2018. Des problèmes de santé l’ont forcé à passer la moitié de la saison à l’infirmerie.

En neuf parties, il a quand même réussi à compléter 15 plaqués et trois sacs du quart.

« Quand il jouait, il jouait très bien, commente Desjardins. Son moteur interne n’arrête jamais. C’est un joueur de caractère. C’est aussi une très bonne personne. Le genre de gars que nous voulons avoir dans notre environnement. Même s’il n’est pas le joueur qui parle le plus fort, dans le vestiaire, il est capable de jouer un certain rôle en ce qui a trait au leadership. »

Desjardins a encore beaucoup de pain sur la planche. Il reste une dizaine de jours à écouler avant l’ouverture de la chasse aux joueurs autonomes dans la LCF. Le sort de plusieurs joueurs importants — le quart Trevor Harris et le flanqueur Greg Ellingson, entre autres — n’est pas fixé.

« Le fait que nous sommes maintenant en février ne change rien, dit Desjardins. On continue les discussions avec certains joueurs. »

TMG avec le Fury

Jason Lauzon-Séguin ne sera pas le seul athlète francophone au nom composé à passer l’été 2019 sur la surface gazonnée de la Place TD.

En matinée, le Fury d’Ottawa a confirmé une nouvelle qui avait déjà été ébruitée. Son partenariat avec l’Impact de Montréal sera reconduit. Il permettra, entre autres, au défenseur Thomas Meilleur-Giguère de passer une saison de plus dans la capitale.

L’athlète de 21 ans a réussi à gagner la confiance de l’entraîneur-chef Nikola Popovic, l’an dernier.

Thomas Meilleur-Giguère

Après avoir participé à 31 des 34 matches du Fury, il a mérité le titre de « meilleur jeune joueur de l’équipe » lors du gala de fin de saison.

L’Impact s’engage à prêter un deuxième joueur issu de son Académie au Fury.

Il s’agit du Montréalais de 20 ans Luca Ricci.

Ce dernier a joué quelques matches dans la USL, avec le Phoenix Rising et Didier Drogba, l’an dernier.