Henry Burris a été nommé joueur par excellence du match de la coupe Grey.

Burris se fait discret sur son avenir

Henry Burris demeure discret ces jours-ci au sujet de son avenir. Est-ce que le héros de la conquête de la coupe Grey disputera une autre saison chez le Rouge et Noir ? Ou optera-t-il pour la retraite ?
La réponse se fait attendre. Le quart-arrière, qui fêtera ses 42 ans en juin, a accordé ses dernières entrevues avant la période des Fêtes. Depuis, rien.
La direction de l'équipe répète qu'elle se montrera patiente. Que sa vedette, après tout ce qu'elle a rendu comme services à l'organisation depuis trois saisons, a le droit de prendre son temps.
Opéré au ménisque du genou gauche dans les jours qui ont suivi le match de la coupe Grey, Burris a promis de prendre une décision en janvier.
Même ses coéquipiers ignorent quel sera le choix du vétéran de 17 saisons. C'est le cas du botteur du Rouge et Noir, Christopher Milo, qui s'avère aussi un de ses voisins à Ottawa.
« On s'est jasé un peu durant le temps des Fêtes, mais pas de ce qu'il allait faire », a soutenu Milo.
« Je sais que je ne vois pas souvent son camion chez lui. Il (Burris) est pas mal occupé avec ses enfants qui jouent au hockey. »
De toute façon, le joueur québécois du Rouge et Noir n'a pas l'intention de se mêler à ce dossier.
« C'est une décision qui se prend en famille avec sa femme et ses enfants. C'est sa vie privée et je comprends ça. S'il revient, tant mieux. Et s'il ne revient pas, il pourra dire qu'il a terminé ça en champion comme il méritait de finir ça. »
Milo a justement donné une longue accolade à Burris dans l'heure qui a suivi la victoire du Rouge et Noir en finale de la coupe Grey. Son ami venait de livrer la meilleure performance de sa carrière, complétant 35 de 46 passes pour 461 verges et trois touchés.
On venait aussi de lui remettre le titre de joueur par excellence du match.
« Il a gagné la coupe Grey sur une jambe », a rappelé Milo, encore impressionné par la prestation de Burris, un mois et demi plus tard.
Le botteur sait déjà que certains de ses coéquipiers ne seront pas de retour à l'été 2017. Le demi défensif Forrest Hightower et le maraudeur Jeff Richards ont accepté des contrats dans la NFL.
Le demi de coin Mitchell White devrait en faire de même sous peu. Ajoutez à cela que le receveur Greg Ellingson a obtenu quelques essais.
« Quand tu gagnes un championnat, c'est ce qui arrive. Toute l'attention est tournée vers toi. C'est plate de perdre de bons joueurs. Des coéquipiers qui étaient des amis. Mais en même temps, c'est plaisant de les voir réaliser leur rêve de jouer dans la NFL », a soutenu Christopher Milo.
Plusieurs autres joueurs sans contrat pourraient aussi se retrouver ailleurs dans les prochains mois. Des clubs de la LCF zieutent certains morceaux importants du Rouge et Noir.
De quoi rappeler des souvenirs à Milo. Plus précisément ce qui était survenu après avoir remporté la coupe Grey en 2013 chez les Roughriders de la Saskatchewan.
« La même chose s'était passée... Nous avions perdu 27 joueurs, dont 20 partants », a-t-il souligné.