L’entraîneur-chef du Rouge et Noir, Rick Campbell, et le directeur général, Marcel Desjardins, seront les invités du premier Club du quart, au Casino du Lac-Leamy, mercredi soir.

Après les coupes, le DG vante les recrues

Marcel Desjardins a passé une bonne partie du week-end enfermé, avec sa garde rapprochée, pour clore officiellement le camp d’entraînement du Rouge et Noir d’Ottawa.

La dernière vague de coupes a emporté plusieurs recrues au profil intéressant.

Deux dynamiques porteurs de ballon, Ed Ilnicki et Cedric O’Neal, ont appris très tôt, samedi, qu’ils n’avaient pas réussi à percer l’alignement.

Ilnicki, un jeune homme de l’Alberta, a remporté le trophée Hec-Crighton, à titre de joueur universitaire par excellence au Canada en 2017.

O’Neal, un Américain, a bien joué dans le match préparatoire de la semaine dernière, contre les Argonauts de Toronto.

« À cette position, nous misons déjà sur des vétérans de qualité comme William Powell, Mossis Madu et Brendan Gillanders. Nous n’avions pas vraiment besoin de nouveaux joueurs », explique le directeur général.

« O’Neal a bien fait, mais pas assez pour déloger Madu et Powell. C’est un peu la même chose pour Ilnicki. Il ne pouvait pas déloger Gillanders », enchaîne-t-il.

Gillanders est donc, pour l’instant, le seul porteur de ballon canadien avec l’équipe. En cas de blessure, Desjardins croit que le centre-arrière Jean-Christophe Beaulieu pourra le remplacer. « Il est très polyvalent. »

En tout, 19 joueurs ont été retranchés au cours du week-end. Le botteur américain Sergio Castillo et le spécialiste des longues remises Tanner Doll ont écopé.

Une dizaine d’autres joueurs ont été affectés à l’équipe d’entraînement. Sherrod Baltimore, un demi défensif qui a complété 47 plaqués en disputant 13 matches avec l’équipe, la saison dernière, fait partie de ce groupe.

Deux espoirs locaux
Au terme de ce long et pénible exercice, Desjardins a tenu à vanter le travail accompli par les recrues qui ont réussi à se tailler un poste avec l’équipe.

Lors d’une courte conversation téléphonique, dimanche, il a surtout parlé d’un duo de joueurs formés dans la capitale qui feront leurs débuts officiels chez les pros dans une dizaine de jours.

En retranchant Castillo, il a officiellement confié à Lewis Ward le mandat d’effectuer les bottés de précision.

« Je ne le connaissais pas en tant qu’individu. J’avais pris connaissance de ses statistiques. Je savais qu’il avait connu une belle carrière dans les rangs universitaires. Je ne pouvais pas vraiment savoir si sa personnalité lui permettrait de passer au prochain niveau. J’ai aujourd’hui la certitude que rien ne l’affecte. Il demeure concentré sur ses objectifs. Il fait son boulot. Je ne crois pas qu’il se laisse facilement distraire par son environnement », a-t-il indiqué, au sujet de l’athlète de la région de Kingston qui détient quelques records des Gee Gees de l’Université d’Ottawa.

La plus grosse surprise du camp appartient cependant à Justin Howell. Choix de septième ronde au dernier repêchage, l’ancien des Ravens de Carleton a su gagner un poste au pic et à la pelle, dans les unités spéciales.

« On l’aimait bien, au départ, mais on ne réalisait pas à quel point il n’a peur de rien. Il roule à 100 miles à l’heure, tout le temps. Même dans les entraînements des unités spéciales, il traversait toujours le terrain plus rapidement que les autres. Il n’a rien laissé au hasard. Il ne fait aucun doute, dans mon esprit, qu’il continuera de progresser. »

HARRIS SERA PRÊT POUR LES RIDERS

Le Rouge et Noir profite d’une semaine de congé alors que la saison régulière débute, partout ailleurs, dans la Ligue canadienne de football. Puisqu’il préférerait ne pas répondre aux mêmes questions, chaque jour, Marcel Desjardins prend le taureau par les cornes.

Trevor Harris sera de la formation débutante lors du match inaugural, a-t-il répété à tous les journalistes qui l’ont interviewé ce week-end.

Le directeur général a été rassuré de voir son quart-arrière numéro un s’échauffer avec les thérapeutes du Rouge et Noir, jeudi dernier, avant le dernier match préparatoire.

« Le simple fait de voyager avec nous, c’était bon pour lui, mentalement. Durant son échauffement, il a été capable de lancer quelques ballons. Je ne peux pas vous garantir qu’il sera à 100 % pour notre match inaugural, le 21 juin, mais il sera là », affirme le directeur général.

La semaine s’annonce plutôt calme à la Place TD. Les joueurs disposent de quelques journées de congé pour s’installer dans les maisons et appartements où ils passeront les quatre à cinq prochains mois.

Desjardins sera actif. Il consultera la liste de tous les joueurs qui ont été remerciés par les huit autres formations. Il pourrait fort bien décider d’offrir une deuxième chance à certains d’entre eux.

« Nous devions soumettre une liste de joueurs à la LCF avant 10 h, dimanche. Nous avons quand même le droit de regarder, ailleurs, pour trouver des joueurs pour continuer de nous améliorer. »

Desjardins et son entraîneur, Rick Campbell, prendront un bain de foule gatinois, mercredi soir. Ils seront les invités du premier Club du quart, au Casino du Lac-Leamy.