Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Roger Federer a déclaré forfait avant les huitièmes de finale à Roland-Garros.
Roger Federer a déclaré forfait avant les huitièmes de finale à Roland-Garros.

Roland-Garros: Federer, trois victoires et puis s’en va, Serena éliminée

Igor Gedilaghine
Agence France-Presse
Article réservé aux abonnés
Roger Federer l’avait laissé entendre quelques heures plus tôt et l’a confirmé dimanche après-midi : par mesure de prévention pour un corps encore convalescent, le Suisse a décidé de se retirer de Roland-Garros à la veille de son huitième de finale, un stade où Serena Williams s’est fait éliminer.

Le maître aux 20 titres du Grand Chelem pourrait donc avoir joué son dernier match sur la terre battue parisienne dans l’anonymat d’une session nocturne à huis clos pour cause de couvre-feu en France.

«J’ai décidé que je devais me retirer du tournoi. Après deux opérations du genou et plus d’un an de rééducation, il est important que j’écoute mon corps et que je n’aille pas trop vite dans le retour à la compétition», a déclaré le Suisse qui fêtera ses 40 ans en août.

Revenu à la compétition en mars, après une double arthroscopie du genou droit en 2020, Federer a fait de Wimbledon -où il rêve d’un 9e sacre et d’un 21e titre du Grand Chelem- son objectif prioritaire. Et les matchs tant à Doha en mars sur dur (1 victoire, 1 défaite), qu’à Genève en mai (1 défaite) et Roland-Garros (3 victoires avant le forfait) sur terre battue, n’avaient pour but annoncé que de le préparer à la saison sur gazon qu’il débutera à Halle (Allemagne) la semaine après le Majeur parisien.

Juste après sa victoire contre Dominik Koepfer (59e) 7-6 (7/5), 6-7 (3/7), 7-6 (7/4), 7-5 au troisième tour, acquise après un bras de fer de 3h35, l’ex-N.1 mondial, aujourd’hui N.8, avait laissé planer un doute.

Choc Medvedev-Tsitsipas

«Je ne sais pas si je vais jouer» contre Matteo Berrettini (9e) en huitième de finale, avait-il déclaré. Avant de trancher par la négative dimanche après-midi.

La perspective, en cas de victoire contre l’Italien, aurait été d’affronter Novak Djokovic en quarts, voire Rafael Nadal en demies.

Federer a néanmoins savouré son parcours à Roland-Garros, le seul tournoi du Grand Chelem où il ne s’est imposé qu’une seule fois (en 2009).

«Je suis ravi d’avoir gagné trois matchs. Il n’y a pas de meilleur sentiment que d’être de retour sur le terrain», a-t-il assuré, lui qui n’avait encore jamais déclaré forfait en plein tournoi du Grand Chelem.

Sur les courts, le premier qualifié pour les quarts du tableau masculin a été Stefanos Tsitsipas (5e) qui a nettement dominé Pablo Carreño Busta (12e) 6-3, 6-2, 7-5.

Vainqueur de son premier Masters 1000 à Monte-Carlo mi-avril, et passé tout près de battre Rafael Nadal à Barcelone, puis Novak Djokovic à Rome au cours de la tournée sur terre battue, le Grec de 22 ans affrontera Daniil Medvedev (2e).

Le Russe de 25 ans n’avait jamais gagné le moindre match à Roland-Garros lors de ses quatre premières participations, mais dimanche il s’est hissé en quarts aux dépens de Cristian Garin (23e) 6-2, 6-1, 7-5.

Williams, dernière à Paris? 

À bientôt 40 ans, Serena Williams rejouera-t-elle à Paris?

Tsitsipas et Medvedev se sont affrontés sept fois à ce jour, avec six victoires pour le Russe, la dernière remontant à la demi-finale des Internationaux d’Australe en février. C’était sur dur, sa surface favorite. Mardi, ce sera sur terre, la surface du Grec.

Le tableau féminin a perdu une nouvelle tête de série et tête d’affiche : Serena Williams (8e), qui rêve toujours de conquérir un 24e trophée record du Grand Chelem, est tombée sous les coups de la Kazakhe Elena Rybakina (22e) 6-3, 7-5.

À bientôt 40 ans, l’Américaine ne sait pas si elle rejouera à Paris : «Je n’y pense pas du tout», a-t-elle simplement déclaré.

Il ne reste donc plus que deux top 10 dans le tableau : Iga Swiatek (9e) et Sofia Kenin (5e), respectivement lauréate et finaliste de l’édition 2020 qui pourraient s’affronter en quarts dans le haut du tableau.

Dans le bas du tableau au contraire, trois des quatre joueuses encore en lice n’avaient jamais atteint ce stade en Majeur.

Seule Anastasia Pavlyuchenkova (32e) qui s’est défaite dimanche de l’ancienne N.1 mondiale Victoria Azarenka (16e aujourd’hui), 5-7, 6-3, 6-2, a joué un quart de Majeur, à Roland-Garros en 2011.

Mais sa future adversaire Rybakina, ainsi que Paula Badosa (35e) et Tamara Zidansek (85e) feront leurs premières armes à ce niveau.

Badosa a battu dimanche la finaliste 2019 Marketa Vondrousova (20e) 6-4, 3-6, 6-2 et sa future adversaire Zidansek a sorti Sorana Cirstea (54e) 7-6 (7/4), 6-1.

Zverev surclasse Nishikori et se qualifie pour les quarts

Alexander Zverev atteint pour la troisième fois les quarts à Roland-Garros.

Alexander Zverev, 6mondial, n’a pas traîné dimanche en session de nuit pour décrocher sa qualification pour les quarts de finale, éliminant sans difficulté Kei Nishikori (49e), 6-4, 6-1, 6-1, en moins de 2 heures.

Déjà vainqueur de deux titres ATP cette année, dont le Masters 1000 de Madrid, le N.6 mondial rencontrera au prochain tour l’Espagnol Alejandro Davidovich Fokina (46e) pour tenter de se qualifier pour sa première demi-finale sur la terre battue parisienne.

L’Allemand atteint pour la troisième fois les quarts à Roland-Garros, et mène désormais 5-1 dans ses confrontations avec le Japonais.

Prenant à chaque fois très tôt le service de son adversaire dans chaque manche, Zverev a fait jouer sa puissance de frappe (vitesse moyenne au service de 208 km/h) pour rapidement dépasser Nishikori, sans doute un peu émoussé par ses matches-marathons des deux premiers tours.

Même s’il avait bénéficié lors du troisième tour de l’abandon au bout d’un set de Henri Laaksonen, le Japonais avait déjà passé plus de 9 heures sur le court depuis le début de Roland-Garros avant ce huitième de finale. Zverev, malgré une entame compliquée face au qualifié Oscar Otte, ne comptait qu’environ 7h30.

«J’ai joué de manière incroyable. Je savais que face à lui je devais prendre le jeu à mon compte et être très agressif», notamment en montant au filet. «J’aurais pu perdre un set ou deux (en faisant cela). Je suis vraiment content de m’en être sorti en trois manches», a confié Zverev juste après sa victoire.

«Il me reste encore trois matchs devant moi, on verra jusqu’où je peux aller», a conclu l’Allemand, qui à 24 ans ne cache pas ses ambitions pour la suite.