Olivier Rochon a tenté le tout pour le tout aux championnats du monde de ski acrobatique en Espagne avec un saut qu'il n'avait presque pas répété.

Rochon termine sixième aux Mondiaux

Olivier Rochon rêvait de prendre place sur une des trois marches du podium aux championnats du monde de ski acrobatique en Espagne.
Le sauteur acrobatique de Gatineau a toutefois dû se contenter vendredi après-midi d'une sixième place. Il s'agit tout de même de son meilleur résultat d'une saison qui aura été frustrante pour lui.
« Je suis content de terminer la saison sur une bonne note, mais je sais que je peux faire mieux », a soutenu l'athlète de 27 ans durant une conférence téléphonique.
Gagnant du globe de cristal en 2012, Rochon a vu sa carrière être détaillée par les blessures au cours des derniers hivers. Il n'avait pu faire mieux qu'une septième position cette saison sur le circuit de la Coupe du monde.
Qualifié dixième la veille, l'ancien gymnaste a pris le sixième rang lors de la première ronde des finales des Mondiaux présentés à Sierra Nevada. Il a ensuite obtenu le quatrième meilleur pointage durant la seconde finale.
Ses deux seules erreurs importantes sont survenues au troisième et dernier tour. Il a été victime d'un bris de forme dans l'exécution de sa double vrille en plus de perdre l'équilibre à l'atterrissage, ses fesses et son dos donnant contre la neige.
« C'est dommage car j'avais réussi tous mes atterrissages depuis deux jours, a-t-il souligné.
En revanche, Rochon aura tout essayé afin de mettre la main sur une première médaille en carrière aux championnats du monde. Son dernier saut s'avérait un... saut dans l'inconnu, ou presque.
«J'ai fini avec un saut que je n'ai pas eu trop la chance d'essayer. Je l'avais fait une première fois aujourd'hui à l'entraînement. Donc c'était ma deuxième fois seulement sur la neige. Je l'avais pratiqué beaucoup durant l'été (sur les rampes d'eau). Il me manquait juste du millage.»
Rochon s'est retrouvé avec un pointage de 85,52, loin derrière le gagnant et nouveau champion du monde, l'Américain Jonathon Lillis (125,79). Le Chinois Qi Guangpu et l'Australien David Morris ont complété le podium.
Chez les femmes, l'Américaine Ashley Caldwell a remporté l'or. La Québécoise Catrine Lavallée a pris le septième rang.