Louis Robitaille (photo) est bien heureux d'accueillir Derick Brassard dans l'équipe des Olympiques et ainsi ajouter un joueur actif de la LNH qui a connu du succès dans la LHJMQ.
Louis Robitaille (photo) est bien heureux d'accueillir Derick Brassard dans l'équipe des Olympiques et ainsi ajouter un joueur actif de la LNH qui a connu du succès dans la LHJMQ.

Robitaille applaudit la rentrée de Brassard

Louis Robitaille n’est pas tombé en bas de sa chaise mercredi quand Derick Brassard a officiellement joint le groupe des propriétaires des Olympiques de Gatineau avec les hommes d’affaires Yan Hébert et Michel Quesnel.

La nouvelle aurait pu tomber à tout moment depuis près de deux mois, mais la COVID-19 a ralenti le sceau d’approbation dans les bureaux de la LHJMQ.

Brassard et Hébert ont même fait partie de son processus d’embauche en participant aux entrevues qui ont mené au remaniement du personnel de hockey au début du mois d’avril.

L’entraîneur-chef et directeur général des Olympiques était donc ravi d’enfin pouvoir souligner la rentrée du nouveau trio, qui vient d’acquérir 10 % des actions du club. Brassard détiendra 5 % de ces actions. Le duo Quesnel/Hébert, copropriétaire du resto-bar La Drave, aura aussi 5 % des parts dans cette transaction de quelques centaines de milliers de dollars.

Derick Brassard

«Premièrement, c’est l’fun de voir des gens comme Yan, Michel et Derick s’impliquer avec les Olympiques pour la suite des choses. Ils viennent ajouter à la crédibilité de notre organisation. Ensuite, nous ajoutons un joueur actif de la LNH qui a connu du succès dans la LHJMQ. Derick est un joueur local et c’est un passionné du hockey.»


« Ça ne peut pas nuire d’avoir un joueur de la LNH dans notre organisation. Louis Robitaille. »
Louis Robitaille

Derick Brassard, 32 ans, et Louis Robitaille, 38 ans, n’ont jamais fait partie de la même organisation dans un club professionnel, mais ils se connaissaient avant d’être réunis au sein de l’organisation des Olympiques.

«Ça fait plusieurs années qu’on se côtoie. Nous avons joué ensemble ou l’un contre l’autre dans les ligues d’été ou dans des tournois. C’est un ancien des Voltigeurs de Drummondville. J’ai travaillé là. Nous sommes deux anciens de l’Intrépide de Gatineau. Il a déjà habité chez son agent Marc Lavigne à Châteauguay, là où il s’entraînait l’été. Je suis natif de Châteauguay. Comme c’est un passionné de hockey, nous avons beaucoup discuté ensemble au fil des ans. Nous avons toujours eu une bonne relation.»

Dorénavant, les deux hommes pourront travailler ensemble et Louis Robitaille compte exploiter les connaissances de Derick Brassard à bon escient.

«Je suis content de me retrouver du même côté que lui. Comme entraîneur, tu veux toujours t’entourer de personnes de qualité pour t’améliorer. Je pense qu’avec Derick, nous en avons tout un [homme de qualité]. Je compte avoir recours à son expérience. C’est un gars qui regarde beaucoup de hockey. Je suis convaincu qu’il va regarder nos matches et qu’il pourra me partager sa vision des choses. Aussi, il joue pour Barry Trotz en ce moment avec les Islanders. Il a joué pour Alain Vigneault. Côté stratégique, je suis certain qu’il pourra nous apporter de bonnes suggestions.»

Le fait d’avoir un joueur qui évolue dans la LNH depuis 12 ans devrait aussi aider la cause des Olympiques lorsqu’ils auront à convaincre un jeune joueur de se joindre à leur équipe.

«Nous ne lui avons pas demandé d’intervenir auprès des jeunes joueurs du prochain repêchage encore, mais je suis convaincu qu’ils le connaissent tous. Ça ne peut pas nuire d’avoir un joueur de la LNH dans notre organisation. Derick veut s’impliquer. Il veut nous aider. C’est sûr que nous allons en profiter. Je ne sais pas à quel point il pourrait être actif pour le repêchage des joueurs européens cette année. Il pourrait être occupé avec les Islanders à ce moment-là.»

Passionné Derick Brassard? Paraît qu’il connaît par coeur presque tous les joueurs admissibles dans les premières rondes du prochain repêchage de la LHJMQ!