Deux joueurs vedettes mis sous contrat par Hal Lanier pendant l'hiver se sont ravisés en décidant d'accrocher leurs crampons.

Retraités inattendus chez les Champions

En moins de deux semaines, deux tuiles sont tombées sur la tête du gérant des Champions d'Ottawa.
Deux joueurs vedettes mis sous contrat par Hal Lanier pendant l'hiver se sont ravisés en décidant d'accrocher leurs crampons. Au départ, c'est Kenny Bryant, le joueur le plus utile à l'équipe en 2016, qui a signalé à son gérant qu'il quittait le baseball. Puis, vendredi, les champions en titre de la Ligue-Am ont annoncé la retraite du vétéran Albert Cartwight. Le joueur de deuxième but avait représenté les Champions au match des Étoiles du baseball indépendant.
Hal Lanier n'était pas trop inquiet d'avoir perdu Bryant parce qu'il a pu le remplacer immédiatement par Ricky Oroposa, un joueur de premier but et un frappeur de puissance. Le Californien de 27 ans a bien paru au dernier camp d'entraînement des Giants de San Francisco et il a évolué au niveau AAA l'an dernier. Il se faisait plus de soucis pour la perte de Cartwright.
« Nous avons été chanceux de tomber sur Oroposa rapidement, mais les camps des ligues majeures sont terminés depuis deux semaines. La saison du baseball affilié est commencée. Ça nous laisse des miettes. Les bons agents libres ne courent pas les rues. Nous regardons nos listes pour voir où nous pourrions trouver des équipes avec des vétérans en surplus, mais ces équipes ne voudront pas nous céder un frappeur de ,300 capable de voler des buts comme Cartwright », a dit Lanier depuis sa résidence floridienne.
Âgé de 26 ans, Kenny Bryant a reçu une offre d'emploi en administration qu'il ne pouvait pas refuser chez lui en Georgie. « Il s'est rendu à l'évidence qu'une carrière au baseball majeur allait être difficile pour lui. Au baseball indépendant, tout le monde doit prendre la décision de passer à autre chose à un moment donné », a expliqué Lanier.
BAHAMAS
Quant à Cartwright, 29 ans, c'est peut-être le championnat gagné par les Champions l'été dernier qui l'a incité à se consacrer davantage à ses affaires aux Bahamas.
« Je n'avais jamais participé aux séries de toute ma carrière avant l'an dernier. Ce championnat représente le tampon sur ma carrière. Mon travail acharné a finalement payé. Je voulais revenir à Ottawa parce que l'équipe était tissée serrée, mais en même temps, j'ai des commerces et une académie de baseball aux Bahamas. Il était temps d'arrêter de penser à ma carrière de joueur. Je veux développer des joueurs de baseball chez nous. Pour ça, il faut que je sois présent », a dit Cartwright lorsque joint par Le Droit vendredi.
Hal Lanier espère pouvoir s'entendre avec une équipe du baseball indépendant pour régler son problème à l'avant-champ. 
Le gérant débarquera à Ottawa le 1er mai. Il va accueillir ses joueurs le 6 mai. Le camp d'entraînement débutera deux jours plus tard.