Erik Karlsson a été échangé en septembre 2018, après des mois d’incertitude.

Retour sur la décennie (partie 5 de 5) : le temps des adieux

La décennie qui se termine fut, possiblement, la plus chargée de l’histoire, sur la scène sportive, dans la région d’Ottawa-Gatineau. Chaque jour, cette semaine, nous revenons sur les événements marquants qui ont fait travailler les journalistes sportifs du quotidien Le Droit. Aujourd’hui : les années 2018 et 2019.

Février 2018 : Adieu, Oli

Olivier Rochon aurait sans doute souhaité que sa carrière prenne fin différemment. Le skieur acrobatique gatinois voulait une médaille. Il termine au cinquième rang de l’épreuve des sauts, aux Jeux olympiques de PyeongChang. Il s’agit de la dernière compétition d’envergure pour cet ancien champion du Globe de cristal, qui finit par accrocher ses skis. La région d’Ottawa-Gatineau est bien représentée en Corée du Sud. Dustin Cook, Patrick Chan, Ivanie Blondin, Vincent De Haître, Valérie Grenier et Rachel Homan sont du rendez-vous.

Le skieur acrobatique Olivier Rochon a terminé au cinquième rang de l’épreuve des sauts, aux Jeux olympiques de PyeongChang.

Septembre 2018 : Adieu, King Karl

Les derniers mois n’ont pas été de tout repos. Depuis la catastrophique sortie de leur propriétaire, sur la colline du Parlement, les Sénateurs voguent d’une controverse à l’autre. Une présumée affaire de cyberintimidation impliquant les conjointes de certains joueurs retient l’attention durant les longs mois d’été. Le directeur général Pierre Dorion finit par échanger les deux joueurs qui sont mêlés à l’affaire. Mike Hoffman se retrouve en Floride, avec les Panthers. Erik Karlsson, le meilleur défenseur de la LNH, passe aux Sharks de San Jose. En retour, les Sénateurs obtiennent les vétérans Dylan DeMelo et Chris Tierney, les espoirs Rudolfs Balcers et Josh Norris, de même que deux choix au repêchage.

Mars 2019 : Adieu Duchene, Stone, Boucher

Les Sénateurs connaissent une saison difficile. Une vidéo compromettante, dans laquelle on voit certains joueurs critiquer sévèrement leurs entraîneurs dans une voiture Uber, couvre l’organisation d’embarras. Dorion se résout finalement à limoger son entraîneur-chef, Guy Boucher, quand il est assuré que l’équipe ne participera pas aux séries éliminatoires. Dorion tente de retenir les services de ses piliers à l’attaque, Matt Duchene et Mark Stone, même si leurs contrats arrivent à échéance. Il ne parvient pas à les convaincre que l’avenir est radieux. Il se résout finalement à les échanger, à l’approche de la date limite des transactions.

Septembre 2019 : Adieu, Champions

Une autre saison difficile se termine. Avec 41 victoires en 95 parties, les Champions terminent au cinquième rang, dans une Ligue Can-Am à six équipes. Ils ratent une fois de plus les séries éliminatoires. Le propriétaire de l’équipe, Miles Wolff, répète qu’il est capable de vendre la franchise. Personne ne le croit. Lorsqu’une fusion entre la Can-Am et la Ligue Frontier se finalise, Ottawa est écartée. Les Champions ne feront pas partie du nouveau circuit indépendant en 2020.

L'avenir des Champions d'Ottawa demeure incertain.

Novembre 2019 : Adieu, Rick

Depuis son arrivée dans la Ligue canadienne de football, le Rouge et Noir n’a eu qu’un entraîneur-chef. Rick Campbell a permis à Ottawa de goûter au succès pour la première fois en 40 ans. La Coupe Grey est un bien vieux souvenir, toutefois, lorsque prend fin la saison 2019. Le Rouge et Noir a perdu ses 11 derniers matches pour compléter son parcours dans la cave du classement. Campbell et son patron, le directeur général Marcel Desjardins, ne sont plus capables de faire équipe. Le coach décide de s’en aller, même s’il reste une année à écouler à son contrat.

Novembre 2019 : Adieu, Fury

Perdre une équipe professionnelle, c’est malheureux. En perdre deux, c’est encore pire. Les dirigeants du Ottawa Sports and Entertainment Group décident de mettre un terme à leur implication dans le monde du soccer. Ils invoquent un différend avec la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF), qui refuse de leur accorder une sanction qui leur permettrait de poursuivre leurs activités dans la United Soccer League. OSEG est prêt à collaborer avec un nouveau groupe de gens d’affaires qui serait prêt à diriger un club de soccer, membre d’une autre ligue, au stade de la Place TD.

Le Fury d'Ottawa est mort en novembre dernier.

Décembre 2019 : Adieu, Sear

La pression était devenue « insoutenable », expliquent-ils. Dans Le Droit, on apprend que le leadership d’Alain Sear est contesté, chez les Olympiques de Gatineau. L’équipe croupit dans les bas-fonds du classement et les assistances n’ont jamais été aussi faibles au Centre Robert-Guertin. Au lendemain d’une rencontre extraordinaire des actionnaires, on apprend que M. Sear quitte son poste de directeur des opérations, tout en acceptant de vendre ses parts. Vingt-quatre heures plus tard, le président de l’équipe, Martin Lacasse, emprunte le même chemin. On apprend qu’un groupe d’anciens joueurs de la LNH, mené par Luc Robitaille, serait intéressé à investir dans le hockey junior en Outaouais. C’est un dossier à suivre.

+

À LIRE AUSSI : Retour sur la décennie (partie 1 de 5): Un départ captivant

Retour sur la décennie (partie 2 de 5): Moments forts à Ottawa

Retour sur la décennie (partie 3 de 5): Des départs et des retours

Retour sur la décennie (partie 4 de 5) : des victoires mémorables