Gary Bettman a rappelé qu’il n’a jamais incité Québec à bâtir un nouvel aréna depuis le départ des Nordiques, en 1995, et surtout, qu’il n’a jamais promis qu’un nouvel aréna équivaudrait automatiquement à un retour de la LNH.

Retour des Nordiques: Québec devra s'armer de patience

MONTRÉAL — La ville de Québec devra s’armer de patience: sans fermer la porte à une éventuelle expansion, le commissaire de la Ligue nationale de hockey, Gary Bettman, ne peut pas prédire quand son circuit élargira une nouvelle fois ses cadres.

Selon le commissaire, invité de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, la ligue «digère toujours l’arrivée de sa 31e concession» et ne compte pas y aller d’une nouvelle expansion par souci de symétrie entre ses deux associations. Pour l’instant, l’Est compte 16 clubs, comparativement à 15 dans l’Ouest.

Bettman a ajouté que si la LNH procédait à un nouvel appel de candidatures, elle agirait de façon très prudente, des propos qui n’ont sûrement pas fait plaisir au président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, assis en sa compagnie à la table d’honneur.

Quand on lui a fait remarquer que Québec s’est dotée d’un nouvel amphithéâtre construit à même des fonds publics, Bettman rappelle qu’il n’a jamais incité la ville à bâtir un nouvel aréna depuis le départ des Nordiques, en 1995, et surtout, qu’il n’a jamais promis qu’un nouvel aréna équivaudrait automatiquement à un retour de la LNH.

Mince consolation pour les partisans de hockey de Québec: Geoff Molson, le propriétaire et président du Canadien de Montréal, appuierait une recommandation d’expansion à Québec de la part des gouverneurs du circuit et ne demanderait pas de compensation supplémentaire à celle qui serait prévue au processus d’expansion si une nouvelle équipe s’installait dans ce qui est maintenant considéré son territoire exclusif.

Le commissaire Bettman n’a pas voulu commenter la situation de Houston. Des rumeurs ont laissé entendre que le nouveau propriétaire des Rockets de la NBA, Tilman Fertitta, et Bettman se seraient rencontrés au cours des dernières semaines en vue de l’octroi éventuel d’une équipe à Houston, quatrième ville des États-Unis. Le commissaire n’a ni confirmé ni nié cette information.

Bettman n’a pas voulu non plus commenter davantage la situation à Calgary, où les Flames souhaitent un nouvel aréna, tandis qu’il a répété que la situation idéale pour les Sénateurs est de quitter Kanata pour le centre-ville d’Ottawa.

Quant à la présence «minimaliste» de la LNH à Montréal pour célébrer son centenaire, Bettman et Molson ont indiqué avoir tout fait pour y tenir un match en plein air, mais que cela était impossible. Estimant que la réunion des directeurs généraux du circuit, le dévoilement d’une plaque signalant la création du circuit à Montréal il y a 100 ans et sa participation à un dîner-causerie se voulaient des événements importants.

Il a d’ailleurs rappelé que la LNH a largement appuyé les célébrations du centenaire du Tricolore en tenant son match des étoiles et son repêchage à Montréal il y a huit ans.