Le patron du TKO, Stéphane Patry

Retour de TKO à Guertin, 17 ans plus tard

Stéphane Patry se souvient encore bien de la dernière fois que son organisation d’arts martiaux mixtes a présenté un gala au centre Robert-Guertin. Ça se passait le 15 juin 2002.

« Georges St-Pierre avait remporté son premier combat de championnat chez les professionnels. La soirée avait été un succès. Nous avions presque 4000 spectateurs », relate le promoteur québécois.

Dix des 22 athlètes sur la carte de l’époque se sont retrouvés éventuellement à l’UFC, dont St-Pierre.

Dix-sept ans plus tard, Patry présentera à nouveau un gala TKO au domicile des Olympiques de Gatineau, le 24 mai. Il a dévoilé lundi les détails de la soirée qui sera diffusée en direct sur UFC Fight Pass de même que le Fight Network.

« Il y a tellement d’athlètes d’expérience de Gatineau et Ottawa chez nous. Ça ne faisait aucun sens de ne pas y retourner plus rapidement », a soutenu le patron de la plus grande organisation d’arts martiaux mixtes au Canada. TKO s’est surtout concentré sur les marchés de Québec et Montréal depuis sa relance en 2016.

Un des combats sur la carte principale opposera Julien Leblanc (5-1-0, 2 KO) de Gatineau, à Adam « Warhammer » Hunter (7-2-0, 6 KO). Ce dernier s’avère un vétéran des forces armées canadienne ayant déjà été sous contrat avec l’UFC qui s’entraîne au gymnase New Era Combat Sports d’Ottawa.

Il s’agira d’un affrontement disputé chez les 185 livres, une catégorie de poids dans laquelle les deux hommes sont invaincus.

Au total, 16 athlètes locaux seront en action, dont Zackery Powell et Mateo Vogel, « les deux plus beaux espoirs d’Ottawa-Gatineau » selon Patry. On devrait aussi retrouver Cédric Mongeon, Isaac Blais, Guillaume Poulin, Mathieu Charette, Vincent Houle, Nicolas Pedneault et Serge Dancos.

Ce qui retient toutefois l’attention, ce sont les trois combats de championnat du monde à l’horaire.

En finale, le champion des poids lourds, le Français Ciryl « Bon Gamin » Gane mettra son titre en jeu face au Brésilien Roggers « The Tiger » Souza. En demi-finale, le titre des poids coqs TKO sera à l’enjeu entre l’Américain invaincu  Nate « Mayhem » Maness et le Français Taylor « Double Impact » Lapilus. Un premier titre chez les femmes sera disputé chez les poids mouches entre la Québécoise « Evil Smile » Jade Masson-Wong et l’Allemande Mandy « Monster » Böhm.

Masson-Wong est la fiancée du combattant originaire de Gatineau, Marc-André Barriault, qui effectuera ses débuts dans l’UFC trois semaines auparavant lors du gala du 4 mai à Ottawa.

Stéphane Patry ne croit pas que le marché des arts martiaux mixtes sera saturé le mois prochain dans la région.

« Je suis convaincu que ça va être plein au Vieux-Bob », a-t-il dit, expliquant que la capacité sera revue à 3000 places pour le gala TKO. Les organisateurs devront fermer certaines sections afin d’aménager des installations temporaires pour illuminer l’octogone.

« Habituellement, on accroche notre kit au plafond. Mais on ne peut pas rien accrocher à Gatineau en raison de l’âge de l’édifice. Tout devra être monté à partir du sol. »