Ancien choix de première ronde dans la NFL, le porteur de ballon Ricky Williams n'a rien cassé dans la Ligue canadienne.

Qu'ont fait les grands noms dans la Ligue canadienne?

Tous les yeux seront tournés vers Johnny Manziel quand il effectuera son premier départ dans la Ligue canadienne de football, vendredi, lorsque les Alouettes de Montréal accueilleront les Tiger-Cats de Hamilton.

L’ex-vainqueur du trophée Heisman a obtenu beaucoup d’attention de la part des médias des deux côtés de la frontière tandis qu’il tente de relancer sa carrière au Canada. Le quart-arrière ajoute son nom à une longue liste d’Américains qui ont tenté de laisser leur marque dans la LCF.

Voici de quelle façon quelques-uns de ces grands noms ont fait à leur premier match dans la Ligue canadienne.

Ricky Williams

Suspendu par la NFL pour avoir contrevenu à sa politique sur les drogues, Williams a décidé de signer un contrat avec les Argonauts de Toronto en 2006. À sa première rencontre, Williams a amassé 97 verges en 18 courses et capté deux passes pour 24 verges dans un gain de 27-18 contre les Tiger-Cats.

Il n’a toutefois pas eu un grand impact à sa seule saison dans la LCF avant de retourner au sud de la frontière : Williams a porté le ballon 109 fois pour 526 verges et deux touchés en 11 matchs. Il a ajouté 19 attrapés pour 127 verges.

Chad Johnson

Après deux ans sans jouer, le receveur a signé un pacte avec les Alouettes en 2014. Dans le premier match de la saison, il a capté deux passes de Troy Smith pour 20 verges dans une défaite de 29-8 aux mains des Stampeders de Calgary.

Johnson n’a pas fait grand-chose dans le circuit canadien, captant sept passes pour 151 verges et un touché en 12 rencontres.

Raghib Ismail

Après avoir tourné le dos à la NFL pour parapher un lucratif contrat avec les Argos, le «Rocket» a rapidement brillé à son arrivée en 1991.

Il a récolté 213 verges, excellant à la fois à l’attaque comme au sein des unités spéciales, tandis que les Argonauts ont écrasé les Tiger-Cats 41-18 devant plus de 41 000 spectateurs. Les Argos ont remporté la Coupe Grey cette saison et Ismail a joué un rôle majeur.

Ismail n’a toutefois pas connu le même succès à sa deuxième et dernière saison dans la LCF. Il a fait ses débuts dans la NFL, avec les Rams de Los Angeles, en 1993.

Mark Gastineau

Deux ans après avoir pris sa retraite de la NFL, l’ailier défensif a tenté un retour avec les Lions de la Colombie-Britannique en 1990.

À son premier match, il a été expulsé à la suite d’une altercation avec le secondeur des Stampeders Dan Wicklum. Les deux hommes ont tenté de se frapper avec leur casque en regagnant leur vestiaire à la mi-temps. Le match s’est conclu par un verdict nul de 38-38.

Gastineau n’a joué que quatre rencontres avec les Lions, réussissant six plaqués.

Doug Flutie

L’ex-vainqueur du trophée Heisman a effectué ses débuts dans la LCF dans la même rencontre que Gastineau, également pour les Lions. Sa passe de 37 verges à Ray Alexander avec une seconde à faire en temps réglementaire a permis aux Lions d’amasser un point.

Si Flutie a connu des difficultés à sa première campagne, il est devenu l’un des meilleurs quarts de l’histoire de la LCF, remportant le titre de joueur par excellence du circuit en six occasions. Flutie est retourné à la NFL en 1998, menant les Bills de Buffalo aux matchs éliminatoires dans les deux saisons au cours desquelles il a été leur quart partant. Les Bills ont maintenant raté le tournoi de fin de saison 17 ans d’affilée.

Vince Ferragamo

Après une dispute contractuelle avec les Rams de Los Angeles, le quart-arrière s’est joint aux Alouettes en 1981.

Ferragamo a complété 12 de ses 30 passes pour 155 verges à ses débuts dans la LCF, une défaite de 48-8 face aux Lions. Il a disputé 13 rencontres à Montréal, complétant 175 de ses 342 passes (51,1 %) pour 2182 verges et sept touchés, contre 25 interceptions, ce qui lui a coûté son poste de partant.

Il est retourné chez les Rams la saison suivante.

Andre Rison

Après trois saisons sans jouer, le receveur a signé un pacte avec les Argonauts à mi-chemin de la saison 2004.

Celui qui a participé à cinq Pro Bowls a effectué ses débuts le jour de la fête du Travail, captant quatre passes pour 49 verges dans un match nul de 30-30 contre les Ti-Cats.

Rison a joué sept matchs répartis sur deux campagnes à Toronto, complétant sa carrière avec 15 attrapés pour 178 verges et un touché avant que les Argos ne le libèrent.