«Ce n’est pas le résultat que je voulais avoir. Mais je ne peux pas être déçu dans les circonstances», a confié Vincent De Haître après l’épreuve du 1500 m.

Une blessure hante De Haître

La scène n’avait rien de rassurant. Un espoir de médaille qui se pointe à son site de compétitions aux Jeux olympiques en se déplaçant à l’aide de béquilles.

Blessé à un talon, Vincent De Haître tenait à prendre le départ de l’épreuve de 1500 m de patinage de vitesse sur longue piste, mardi soir, à PyeongChang. Une distance sur laquelle il avait terminé quatrième à pareille date l’an dernier sur le même ovale lors des championnats du monde.

Sauf que la fierté de Cumberland n’a pu faire mieux qu’une 21e position, stoppant le chrono à 1:47.32. «C’était douloureux de patiner, a-t-il concédé au bout du fil, une heure après la première de ses trois courses aux Jeux.

«Ce n’est pas le résultat que je voulais avoir. Mais je ne peux pas être déçu dans les circonstances. J’ai fait du mieux que je pouvais.»

De Haître, 23 ans, s’est blessé il y a quatre jours lors d’une chute survenue hors glace. Il a offert peu de détails sur les circonstances entourant l’incident, se contentant de répéter qu’il «avait juste mal atterri».

Les médecins de l’équipe canadienne estiment qu’il s’agit d’une contusion. Le patineur franco-ontarien a passé les derniers jours à recevoir plusieurs traitements de physiothérapeutes.

«Pas seulement des physios de l’équipe de patinage, mais de ceux d’autres sports. Les gens de bobsleigh m’ont aidé et je tiens vraiment à souligner le travail de tous ces gens.»

L’équipe médicale lui a gelé le pied en question la veille de la compétition, mais l’expérience n’a pas été concluante. De Haître éprouvait de la difficulté à patiner lors d’une courte session d’entraînement. Il s’est résigné à concourir dans la douleur au 1500 m.

Kjeld Nuis et Patrick Roest, tous deux des Pays-Bas, ont raflé respectivement l’or et l’argent. Le Coréen Kim Min Seok a complété le podium.

Le vétéran Denny Morrison a été le meilleur Canadien avec le 13e temps plus rapide.

Vincent De Haître garde un bon moral. Sa prochaine course est prévue le 23 février.

«Dans 10 jours. La façon dont la guérison va, je suis très confiant d’être prêt pour le 1000 m. Les premiers jours après m’être blessé, je ne pouvais même pas marcher. Là, je viens de patiner», a-t-il rappelé.

Ce dernier fait partie des favoris en vue du 1000 m en se pointant en Corée du Sud. Il est vice-champion du monde en titre sur cette distance.

Deux autres athlètes d’Ottawa participent aux épreuves de patinage de vitesse sur longue piste aux Jeux olympiques.

Ivanie Blondin avait terminé sixième samedi au 3000 m féminin. Elle renouera avec l’action vendredi lors de la présentation du 5000 m féminin. Blondin a gagné la médaille d’argent sur cette distance cette saison lors de la Coupe du monde de Stavanger, en Norvège.

Isabelle Weidemann, également d’Ottawa, avait pris le quatrième rang lors de cette course. On la verra aussi en piste vendredi.

Quant à Blondin, elle doit prendre le départ du départ groupé et de la poursuite féminine plus tard durant les Jeux.