Désavantagé par son gabarit, Alexandre Boisvert-Lacroix a troqué le patinage courte piste pour la longue piste.

20 questions à... Alex Boisvert-Lacroix

Plusieurs athlètes olympiques du territoire desservi par Le Soleil ont accepté de se prêter au jeu des questions et réponses en prévision des JO. Une belle occasion de découvrir les multiples facettes de leur personnalité au-delà des résultats sportifs.

Dans une semaine jour pour jour, le patineur de vitesse longue piste Alexandre Boisvert-Lacroix vivra son rêve olympique aux 500 m. Le Sherbrookois de 30 ans croyait bien vivre son baptême olympique en 2010 à Vancouver... en courte piste. Une mononucléose a contrecarré ses plans. Désavantagé par son gabarit de 6’3” et 202 livres — «Dès que je me retrouvais sur une patinoire de courte piste qui était la moindrement molle, mes performances en étaient affectées. Ma course était finie avant même d’avoir commencé», a-t-il expliqué à La Presse canadienne —, il se tourne vers la longue piste. En décembre 2017, il a remporté deux épreuves de 500 m consécutives en Coupe du monde.

1 Plus bel endroit visité?

Dans un contexte d’une compétition de patin, j’opterais pour Inzell, en Allemagne. Un petit village européen au cœur des montagnes, c’est magnifique. J’adore aussi le petit village où l’on reste lorsqu’on patine à Heerenveen, il s’agit de Wolvega. L’hôtel nous prête des vélos et on peut se promener partout pour explorer.

2 Artiste musical préféré?

The Weeknd. Martin Garrix

3 Une lecture qui vous accompagne?

Un livre de Stéphane Dompierre (ou de Matthieu Simard). Mon préféré est Un petit pas pour l’homme.

4 Série télévisée que vous avez adorée?

Billions. J’en écoute des tonnes, c’est ce que je fais sur la route pour relaxer, donc la liste pourrait être longue... Suits, Entourage, Prison Break, Shameless, Californication, Breaking Bad, Homeland, Scandal, etc.

5 Votre spécialité en cuisine?

Mes burgers sur le BBQ, avec frites/chips maison cuites au four

6 Votre dernière pensée avant une course?

Just go! Fonce vers l’avant!

7 Votre héros olympique (passé ou présent) et pourquoi?

Je suis très impressionné par les performances d’Andre De Grasse, mais mes réels héros sportifs sont Rafael Nadal et Michael Jordan.

8 Si vous étiez aux JO dans un autre sport, lequel serait-ce?

Bobsleigh, à cause de ma force explosive et de ma puissance 

9 Si vous étiez premier ministre…

Je ne suis pas fort en politique, mais j’imposerais une séance d’activité physique TOUS les jours dans les écoles du pays. 

10 Vous êtes anti-…

Dopage. Ce n’est pas très original comme réponse, mais reste que lorsque tu t’entraînes aussi fort que je le fais, j’ose espérer que mes adversaires se la jouent à la loyale eux aussi...

11 Une cause qui vous tient à cœur?

Les Clubs de petits déjeuners dans les écoles. Dans mes stages, je trouvais ça vraiment triste d’avoir des élèves en fin de mois, fatigués et le ventre vide parce qu’il n’y avait plus de nourriture à la maison pour débuter la journée.

12 Vous aimeriez prendre un café ou une bière avec cette personnalité (morte ou vivante)?

Rafael Nadal, question de voir comment il est dans la vraie vie et en apprendre davantage sur cette idole sportive!

13 Une peur ou phobie que vous avez?

L’hôpital, le sang, les aiguilles, les maladies, bref tout ce qui se rapproche de près ou de loin au monde de la santé. Travailler à l’hôpital serait mon pire cauchemar!

14 Décrivez-vous en trois mots…

Persévérant, dynamique, positif

15 Vous ne partez jamais sans…

Ma pommade dans mes cheveux et sans me brosser les dents!!

16 Êtes-vous plus Alex que Boisvert-Lacroix?

Drôle de question... Alex! Mon nom de famille est doublé, car le curé a refusé la demande de mes parents lors de mon baptême, qui était de me nommer Alex B.-Lacroix.

17 On vous donne le choix : la fortune ou la gloire?

La gloire apporte souvent la fortune, non? Je blague, je prendrais la fortune sans hésitation.

18 Si c’était à refaire… (quelque chose que vous changeriez dans votre carrière)

Définitivement l’année olympique 2013-2014. L’entraîneur a modifié complètement le programme d’entraînement cette année-là et je n’ai pas fait de courte piste de l’année. Je n’ai jamais été en si mauvaise condition physique, grave erreur de parcours!!!

19 Une gourmandise que vous vous permettez n’importe quand, sans retenue?

Facile; Chocolat noir! Miammm!!!

20 Si vous n’étiez pas athlète, vous feriez quoi comme métier?

Je serai enseignant en éducation physique après ma carrière d’athlète, mais si je n’avais pas mis tous les efforts et le temps sur mon sport plutôt que sur ma carrière professionnelle, ce serait possiblement policier afin de devenir enquêteur.