Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Matt Murray a réussi 23 arrêts, samedi.
Matt Murray a réussi 23 arrêts, samedi.

Premier blanchissage pour Matt Murray

Sylvain St-Laurent
Sylvain St-Laurent
Le Droit
Article réservé aux abonnés
Ce n’était peut-être pas le meilleur match de la saison du Canadien de Montréal.

Pour Matt Murray, ça ne change rien.

Le gardien de buts numéro un des Sénateurs d’Ottawa a fait face à 23 lancers, samedi après-midi, sur la patinoire du Centre Bell. Il a réussi 23 arrêts.

Il a réussi son premier blanchissage depuis le 26 octobre 2019.

Pas besoin de préciser que c’est son premier jeu blanc avec sa nouvelle équipe.

«Nous avons livré une bonne performance, dans l’ensemble», a déclaré l'entraîneur D.J. Smith, quand il s’est présenté au podium au terme de cette partie que son équipe a gagné par quatre buts.

«Mais je veux d’abord vous parler de Matt Murray. Nous avons quand même commis quelques revirements de trop, dans cette partie. Il était là, chaque fois, pour sauver les meubles.»

Pas besoin de raconter en détails l’hiver difficile que vient de connaître le gardien ontarien de 26 ans. 

Quand il a sauté sur la patinoire du Centre Bell, Murray présentait une moyenne de buts alloués de 3,80 et un taux d’efficacité à peine supérieur à 88 %.

Les prochaines semaines lui offriront une opportunité d’au moins finir en beauté, de façon à passer un bel été pour ensuite revenir en force à l’automne.

«Dans ce match, en tous cas, il a fourni son plus bel effort de toute la saison, croit D.J. Smith. Il n’a pas eu de misère à suivre la rondelle. Nous avons accordé deux ou trois belles chances de marquer au Canadien, en fin de match. On a fini par comprendre que c’était sa soirée. Personne n’allait le battre.»

Les gardiens aiment bien les débuts de match endiablés. Il est plus facile de trouver son rythme quand les lancers sont nombreux.

Le pauvre Murray n’a donc pas été servi, dans un premier engagement où le Canadien a décoché seulement trois tirs vers sa cage.

Il a quand même pu se démarquer, en toute fin d’engagement. À la suite d’une bourde de Colin White, Jonathan Drouin a obtenu la rondelle sur sa palette, en plein coeur de l’enclave.

Il a pu réaliser au moins un arrêt spectaculaire avant la pause.

«Je n’ai pas nécessairement fait un bon déplacement. Il a réussi à me battre», a commenté le gardien avec humilité.

«Je ne me souviens pas très bien du jeu, mais je sais que j’ai réussi à neutraliser son bâton, en partie.»

Les défenseurs russes ont été à l’honneur, dans ce match. Artem Zub a ouvert la marque, au premier tiers. Nikita Zaitsev a inscrit le dernier but du match, dans un filet désert.

Entre les deux, Drake Batherson a réussi un doublé.

Dans son évaluation, Smith a salué le courage de Zaitsev, qui a bloqué plusieurs tirs, après avoir raté un match parce qu’il était blessé.

Le coach estime que le jeune défenseur Erik Brännström progresse rapidement. «Il est de plus en plus confiant. Ça paraît dans son jeu avec la rondelle.»

Il a surtout aimé le travail du trio des jeunes.

«Ils ont affronté Ben Chiarot et Shea Weber, aujourd’hui. Ce n’est pas une commande facile. Et ils ont réussi à marquer quelques buts.»

Avec l'aide de ses partenaires de trio Josh Norris et Brady Tkachuk, Drake Batherson a marqué deux buts.

Batherson a pris part aux 45 matches des Sénateurs, cette saison. Il a récolté 28 points.

Onze de ces points ont été obtenus aux dépens du Canadien.

«Je n’en avais aucune idée, a-t-il réagi. Je ne sais pas trop quoi dire. J’imagine que je reçois de belles passes de mes coéquipiers.»

Originaire des Maritimes, Batherson a passé sa jeunesse à regarder les parties du Tricolore à la télévision. Il reconnaît qu’il n’a jamais de misère à se motiver, avant une visite au Centre Bell.

«Je me souviens encore de matches que nous avons joués, ici, alors que j’étais une recrue. J’étais ultra motivé. La passion des partisans est contagieuse, en temps normal. De grands chapitres de l’histoire du hockey ont été écrits ici. Je crois que je ne suis pas tout seul. Tous les joueurs de notre équipe sont motivés quand nous devons jouer ici.»

Les Sénateurs s’envoleront maintenant vers l’ouest canadien, pour jouer leurs prochains matches.

Il y a fort à parier que le jeune Shane Pinto aura la chance de sauter dans la mêlée à nouveau.

Il a réussi à se faire remarquer, samedi, même s’il a passé moins de 10 minutes sur la patinoire.

«J’aurais aimé lui en donner un peu plus. Sur la route, ce n’est pas facile. L’entraîneur du club visiteur n’a pas le dernier changement.»

Pinto a réussi à remporter quatre de ses six mises en jeu. La  victoire lui a permis d’inscrire son premier point en carrière dans la LNH. Il a refilé la rondelle à Zaitsev, juste avant qu’il décoche un long lancer précis vers le filet désert.