Il était une des vedettes de la finale d’un gala à Northport, samedi soir, en Alabama. Zackery Powell n’a pas déçu les promoteurs de Strikehard, un circuit de développement d’arts martiaux mixtes dans le sud-est des États-Unis.
Il était une des vedettes de la finale d’un gala à Northport, samedi soir, en Alabama. Zackery Powell n’a pas déçu les promoteurs de Strikehard, un circuit de développement d’arts martiaux mixtes dans le sud-est des États-Unis.

Powell demeure parfait en Alabama

Martin Comtois
Martin Comtois
Le Droit
Il était une des vedettes de la finale d’un gala à Northport, samedi soir, en Alabama. Zackery Powell n’a pas déçu les promoteurs de Strikehard, un circuit de développement d’arts martiaux mixtes dans le sud-est des États-Unis.

Le poids léger de Cantley a gagné par décision unanime des juges contre Yemi Oduwole, portant sa fiche parfaite à quatre victoires en autant de sorties dans les rangs pros. Il s’agissait de son premier combat depuis le mois de mars.

«Je suis quand même chanceux. J’avais pu me battre tout juste avant le début de la pandémie. Il y a des gars qui attendent depuis plus longtemps que moi», a-t-il souligné, lundi, lorsque joint à Niagara Falls.

Ce dernier y passera sa quarantaine, lui qui partage son temps d’entraînement entre le sud de l’Ontario et l’Outaouais. Les prochaines journées seront nettement plus agréables en raison de sa victoire.

«Je suis très satisfait du résultat. J’ai dominé les deux premiers rounds, a-t-il analysé de son affrontement face à Oduwole (5-2).

«Je l’ai amené quatre fois au sol au premier round. Je lui ai fait mal avec ma main droite. Puis dans les cinq premières secondes du deuxième round, je l’ai envoyé au sol avec ma main droite. Je pensais bien qu’il était fini, mais il a survécu. Au troisième round, il est revenu fort, mais il n’a pas fait de dommage.»

Powell espère bien avoir retenu l’attention des autres promoteurs d’arts martiaux mixtes avec sa performance.

«Nous avons déjà reçu de l’intérêt de plusieurs ligues. Nous allons prendre la décision pour moi. Nous regardons pour un retour au début du mois de décembre, à moins que l’UFC appelle.»

L’athlète âgé de 23 ans a les yeux sur une participation à l’émission «The Contender Series» de Dana White, grand patron de l’UFC. Il s’agit d’une porte d’entrée sur la prestigieuse organisation.

«Les gens savaient déjà que j’étais bon en grappling et en lutte. Mais là, ils voient que je suis un combattant plus complet. Je pense que ça m’a ouvrir des portes.

Powell est sorti de son plus récent sans affrontement sans blessure. «Je peux me battre dès le mois prochain s’il le faut», dit-il à ce sujet.

Le prochain combat d’arts martiaux mixtes impliquant un athlète de l’Outaouais aura lieu le 7 novembre à Cheyenne, au Wyoming.

Multiple champion de lethwei, Dave Leduc se retrouvera dans l’arène avec l’Américain Cyrus Washington. Il s’agira d’une revanche de 2017.

Les deux hommes s’étaient livré un verdict nul à Yangon, au Myanmar.