C'est la deuxième fois en trois ans que Denis Shapovalov mérite un tel honneur.

Pour une 2e fois en trois ans, Denis Shapovalov est le joueur de l'année au pays

MONTRÉAL — Tennis Canada a annoncé jeudi que Denis Shapovalov a été choisi joueur de l'année, joueur de simple de l'année ainsi que joueur de double de l'année. Les autres Prix d'excellence de 2019 ont été décernés à Félix Auger-Aliassime en tant que joueur le plus amélioré et à Liam Draxl dans la catégorie joueur junior de l'année.

C'est la deuxième fois en trois ans que Shapovalov mérite un tel honneur. Il succède à Milos Raonic qui s'était également approprié le titre lors de six années consécutives, entre 2011 et 2016.

Dans un communiqué de presse, Michael Downey, président et chef de la direction de Tennis Canada, a noté que Shapovalov s'était démarqué grâce à un automne lors duquel il a excellé semaine après semaine et battu plusieurs joueurs de l'élite de l'ATP. Ces performances lui ont permis de progresser au classement et d'atteindre le 15e rang.

Lors de cet automne productif, Shapovalov a remporté son premier titre de l'ATP à l'Open de Stockholm et a atteint sa première finale du Circuit Masters 1000 à Paris après avoir signé des gains face à Fabio Fognini, Alexander Zverev et Gaël Monfils, entre autres.

Cette belle séquence s'est poursuivie à Madrid alors qu'il a mené le Canada vers la première finale de la Coupe Davis de son histoire. Plus tôt dans la saison, il avait également atteint le carré d'as du Masters de Miami ainsi que le troisième tour des Internationaux d'Australie et des États-Unis.

Si Shapovalov s'est illustré en simple, il a également connu du succès en double et c'est pourquoi il mérite le prix du Joueur de double de l'année. Aux côtés de son partenaire Rohan Bopanna, il a participé au carré d'as du double de la Coupe Rogers de Montréal et a été finaliste du tournoi ATP 250 de Stuttgart. Lors des Finales de la Coupe Davis, il a également signé deux victoires importantes avec Vasek Pospisil pour permettre au Canada de battre l'Australie et la Russie.

Quant à Auger-Aliassime, il reçoit le titre de joueur le plus amélioré un an après avoir été nommé joueur junior par excellence au Canada.

Après avoir entamé l'année à l'extérieur du Top 100 (106e), il s'est hissé au 17e échelon pour finalement terminer la saison au 21e rang. Il s'en est fallu de peu pour qu'il remporte son premier titre de l'ATP, prenant part à trois finales, à Rio, Lyon et Stuttgart. Le Québécois de 19 ans s'était également illustré au Masters de Miami avec un parcours jusqu'en demi-finale.

Draxl, pour sa part, a connu du succès chez les juniors. Présentement 18e raquette mondiale au classement de l'ITF, il a atteint le 9e échelon en mai dernier.