Alexis Lepage a terminé 13e malgré une blessure au pied gauche.

Plus de peur que de mal pour Lepage

Alexis Lepage a ramené un souvenir de sa participation aux Jeux du Commonwealth. Mais ça ne ressemble en rien à une médaille.

En fait, son pied gauche a déjà connu de meilleurs jours. Il est bleu. Très bleu.

«Et aussi un peu vert», précise le triathlète de Gatineau au bout du fil, mardi, deux jours après son retour au pays. Lepage s’est blessé durant sa course en Australie jeudi dernier. Il est entré en collision dans une clôture de sécurité en prenant un virage serré en vélo. «Il pleuvait. La surface était glissante», a-t-il raconté. L’athlète âgé de 24 ans a quand même réussi à compléter sa course en 13e place. Mais son pied le faisait souffrir.

«J’ai eu de la misère à mettre mon soulier gauche pour la course à pied tellement c’était enflé.»

Les médecins étaient convaincus qu’il y avait fracture. Lepage aussi.

Mais des tests ont démontré que rien n’était cassé. Qu’il s’agissait de contusions profondes à trois des cinq orteils.

Une bonne nouvelle pour le vice-champion canadien senior. «Je suis déjà capable de marcher dessus», a-t-il souligné.

«Je suis content. Oui, ça fait mal. Je dois mettre de la glace dessus toutes les heures. Mais la récupération va être plus rapide.»

Surtout sa saison a été sauvée. Une fracture l’aurait forcé à déclarer forfait en mai. Un mois dans lequel Lepage doit se rendre en Europe en vue d’épreuves de la Coupe du monde et des séries mondiales.

Pour l’instant, c’est le repos complet pour une semaine avant de «repartir la machine». Sa prochaine course est prévue le 6 mai à Richmond lors d’une étape de la Coupe continentale.

Ce n’est pas la première fois que Lepage éprouve des problèmes à la jambe gauche. Des déchirures au mollet lui ont coûté une participation aux championnats du monde l’an dernier.

«J’ai déjà subi aussi une foulure à la cheville gauche», a rappelé le principal intéressé, qui refusait de se plaindre de son sort.

«En triathlon, tout le monde fait face à un certain moment à de la malchance», a-t-il ajouté.