Gatineau Loppet fêtera sa 40e édition durant le week-end dans le parc de la Gatineau.

Place à la 40e

Un beau cadeau attend la Gatineau Loppet, qui fêtera sa 40e édition durant le week-end dans le parc de la Gatineau.

Non seulement ses organisateurs pourront miser sur des conditions de courses « excellentes ». Le taux de participation de 2017 sera aussi dépassé.

« Les gens de l’entretien du parc ont travaillé toute la nuit dernière pour refaire le réseau de A à Z », a souligné le président de la Gatineau Loppet, Claude Laramée, vendredi, à la veille des premières courses.

« Et ça va continuer à s’améliorer durant la nuit prochaine. Ça va se refroidir un peu. Et il n’y a pas de risque que les sentiers deviennent de gros blocs de glace. Il y a assez de neige. »

Les prévisions indiquent que le mercure devrait se maintenir tout juste en dessous du point de congélation lors de la présentation des 13 épreuves au menu, samedi et dimanche. On est loin de l’édition 2015 lorsque la température ressentie lors du départ du 51 km était de... moins 36 degrés Celsius.

« Nous ne serons même pas près de ça », s’est réjoui Laramée.

L’autre truc qui le fait sourire à quelques heures des premières glisses ? Plus de 2200 personnes se sont déjà inscrites en vue du plus grand événement international de ski de fond au Canada.

« Nous sommes en avance par rapport à l’an dernier. Nous avions eu un total de 2240 skieurs. Habituellement, nous avons 150 à 200 personnes qui s’inscrivent sur place. Nous nous attendons à ce que ce soit encore le cas ce week-end. Les gens peuvent s’inscrire jusqu’à une heure avant une course. »

Près de 300 skieurs proviendront de l’extérieur du pays, dont le Norvégien Petter-Soleng Skinstad, septième à la Koning Lugwig Lauf. La gagnante du 51 km libre de l’an dernier, l’Américaine Elizabeth Izzo, a confirmé sa présence.