Le receveur originaire d’Ottawa, Tyrone Pierre, a passé les quatre dernières saisons chez le Rouge et Or. Il participera ce week-end au camp d’évaluation national de la LCF en vue du prochain repêchage.

Pierre se rapproche de la LCF

Son frère œuvre dans le domaine de la mode. Sa sœur fait carrière dans la recherche génétique tandis que son père s’avère un ingénieur.

Et Tyrone Pierre dans tout ça ? Il rêve de faire carrière au football professionnel.

Le receveur originaire d’Ottawa aura l’occasion de gagner le cœur des neuf équipes de la LCF dans les prochains jours. Il participera au camp d’évaluation national du circuit, samedi et dimanche, à Winnipeg.

Un événement qui va réunir une cinquantaine d’espoirs en vue du repêchage prévu le 3 mai.

« Ça ne sera rien de nouveau pour moi », souligne l’athlète qui vient de fêter ses 23 ans.

Pierre, qui a passé les quatre dernières années dans l’uniforme du Rouge et Or de l’université Laval, s’est déjà exercé devant les dépisteurs à quelques reprises dans les dernières semaines. Il a participé à un entraînement privé à Québec.

Puis en janvier, il était du College Gridiron Showcase au Texas.

Ce rendez-vous est réservé à des joueurs pouvant être choisis en fin de repêchage de la NFL. Les clubs de la LCF étaient aussi sur place afin de prendre des notes.

« J’ai déjà démontré que je suis capable de rivaliser avec les meilleurs joueurs. J’ai obtenu de bons résultats à divers tests », a-t-il noté.

Pierre avoue avoir hâte de se mesurer aux demis défensifs. « Ça fait un bout de temps que je n’ai pas eu de duels un contre un sur un terrain. Ça sera excitant », a-t-il ajouté.

Son nom est déjà bien connu au football canadien. Le produit des Panthers de Cumberland était classé septième plus bel espoir en vue du repêchage par la centrale de dépistage de la LCF, l’automne dernier. C’était le reflet de sa performance, quelques mois auparavant, au Défi Est-Ouest.

Les dépisteurs aimaient bien son gabarit de 6’3’’ et 210 livres, de même que sa vitesse.

Le hic ?

Lors du dernier relevé, Pierre a disparu du top-20.

C’est qu’il a perdu son poste de partant dans les dernières parties de la saison chez le Rouge et Or. Les entraîneurs se sont tournés vers des receveurs plus jeunes.

« J’avais le choix de me plaindre ou d’être un bon coéquipier », a-t-il indiqué.

Tyrone Pierre a décidé de respecter le choix de ses patrons. « J’ai pu évoluer au sein des unités spéciales », a-t-il précisé.

Ce qui devrait le rendre encore plus intéressant aux yeux des équipes de la LCF à la recherche de talents canadiens pouvant dépanner immédiatement sur les retours de botté.

Reste que le principal intéressé croit dur comme fer qu’il peut aider une formation en tant que receveur. « Je suis rapide et athlétique. Je possède de très bonnes mains et je suis capable de bien bloquer. Bref, je peux faire un peu de tout. »

Et si le Rouge et Noir devait se tourner vers lui ? L’organisation a le don de repêcher un receveur en deuxième ronde. Elle l’a fait en 2014 et 2015, optant respectivement pour Scott Macdonell et Jake Harty.

« Ça serait plaisant de revenir à la maison et de jouer devant mes parents et mes amis. Mais en même temps, je vais jouer au sein de n’importe quelle équipe qui voudra de moi. Elle obtiendra un gars qui travaille fort chaque jour. »