Ce contenu vous est offert gratuitement, il ne vous reste plus de contenu à consulter.
Créez votre compte pour consulter 3 contenus gratuits supplémentaires par jour.
Pier-Olivier Lestage (66) ne croit pas que la pause forcée par la pandémie de COVID-19 ait retardé de quelque façon que ce soit son développement.
Pier-Olivier Lestage (66) ne croit pas que la pause forcée par la pandémie de COVID-19 ait retardé de quelque façon que ce soit son développement.

Pier-Olivier Lestage songe à la NFL tout en pensant à la LCF, voire aux Carabins

Frédéric Daigle
La Presse Canadienne
Article réservé aux abonnés
MONTRÉAL - Pier-Olivier Lestage ne s'en cache pas; il a pour objectif de jouer dans la NFL. Mais après l'année hors de l'ordinaire que nous venons tous de connaître, il garde toutes les portes ouvertes, y compris celle menant à un retour vers les Carabins de l'Université de Montréal.

«Je prends cela une journée à la fois, a-t-il expliqué au cours d'une visioconférence mise sur pied par la LCF, dont Lestage est le 10e espoir en vue du prochain repêchage. Je serai super content de me faire repêcher dans la LCF ou de revenir jouer pour les Carabins (si la NFL ne fonctionne pas). Je ne ferme aucune porte pour jouer au football l'automne prochain.»

Même si le joueur de ligne offensive étoile n'a pas joué de façon compétitive depuis la saison 2019, il ne croit pas que la pause forcée par la pandémie de COVID-19 ait retardé de quelque façon que ce soit son développement.


« Si on ne joue pas, on ne s'améliore pas. Mais d'un autre côté, je ne crois pas que ça ait retardé quoi que ce soit. »
Pier-Olivier Lestage

«Un peu: si on ne joue pas, on ne s'améliore pas. Mais d'un autre côté, je ne crois pas que ça ait retardé quoi que ce soit. Ça a été une année difficile pour les footballeurs au Canada, mais je ne m'en plains pas. Je ne pense pas que je serai très en retard la saison prochaine, que je joue pour les Carabins, dans la NFL ou la LCF.»

Ça n'a d'ailleurs pas empêché le colosse de six pieds trois, 295 livres, d'aller montrer de quel bois il se chauffe aux dépisteurs du circuit américain. Le footballeur de 23 ans revient d'un séjour aux États-Unis au cours duquel il a pris part au Tropical Bowl, à la mi-janvier en Floride. Il a par la suite participé au College Gridiron Showcase au Texas, avant de s'entraîner pendant deux semaines dans le Tennessee, stage qui a été couronné de deux jours d'entraînement destinés aux dépisteurs de la NFL.

«On ne pouvait pas rien faire au Canada en raison de toutes les restrictions. J'aurais aimé que ce soit comme toutes les autres années, mais je suis en paix avec cela. Je voulais seulement que mon nom alimente les conversations.»

Celui qui, comme Laurent Duvernay-Tardi et Vincent Auclair, est représenté par Sasha Ghavami estime avoir laissé bonne impression, même s'il juge sévèrement ses performances.

«J'ai eu de bons retours des dépisteurs de la NFL. Certains ont dit à mon agent que j'avais bien fait. Je suis un peu plus dur avec moi-même: ma première journée au Tropical Bowl n'a vraiment pas bien été selon moi. Mais de leur côté, ils sont tout de même satisfaits. Ils comprennent que je n'ai pas joué depuis un an et demi.

«Quand je suis allé au Tropical Bowl, ça ne faisait que deux semaines que la saison (des joueurs américains) était terminée. Deux semaines de rouille versus un an et demi, je pense que les dépisteurs en ont tenu compte. (...) Mon agent est content de la façon dont ça se passe.

«Je ne sais pas si j'ai augmenté ma valeur, mais j'ai répondu aux questions à mon endroit. Aux États-Unis, ils se demandent toujours de quelle façon nous allons réagir face à du talent américain. Le fait de me faire voir, de répondre de vive voix à certaines questions, sans augmenter ma valeur, ça a sûrement joué en ma faveur.»

Lestage est le joueur provenant du réseau U Sport le mieux classé selon la centrale de dépistage de la LCF. Malgré cela, il dit n'avoir discuté qu'avec l'organisation des Blue Bombers de Winnipeg jusqu'ici. Craint-il que son désir avoué de se tailler une place dans la NFL nuise à son rang de sélection?

«Je ne sais pas si ça va influencer mon rang de repêchage, a-t-il dit. Mais on l'a vu dans le passé: certains joueurs qui signent avec une équipe de la NFL sont sélectionnés plus loin.

«Comme j'ai déjà fait mon pro day, ce qui me reste à faire est d'attendre d'avoir des entrevues avec des équipes de la NFL et de la LCF, a ajouté Lestage. En attendant, je termine ma quarantaine jeudi: j'ai hâte d'aller prendre une petite marche! Après, ce sera de me remettre en forme.»

Et de jouer de nouveau au football, que ce soit au CEPSUM ou ailleurs en Amérique du Nord.