Le patineur Joseph Phan

Phan rate le podium

La remontée spectaculaire de Joseph Phan aux championnats du monde juniors de patinage artistique s’est arrêtée au pied du podium, samedi, à Sofia en Bulgarie.

Quatorzième après le programme court, l’athlète originaire d’Aylmer a obtenu le troisième meilleur pointage lors du programme long. Ce qui l’a propulsé jusqu’au quatrième rang, à moins d’un point de la médaille de bronze.

«C’est passé tellement proche», a laissé tomber Phan au bout du fil, dimanche, au lendemain de sa performance.

Le patineur âgé de 16 ans a passé en revue son programme long, essayant de voir où il aurait pu faire mieux. «Si j’avais juste réussi à bien atterrir un quadruple boucle piqué... Je me serais retrouvé sur le podium, a-t-il souligné.

«Le programme long a été dur. Tous mes sauts semblaient plus lourds. J’ai perdu l’équilibre à l’atterrissage de mon triple Axel. Il y a eu plusieurs petites erreurs.»

Deux adversaires russes ont pris les deux premières places au sommet. Alexev Erokhov est devenu champion du monde junior avec 231,52 points, devançant son compatriote Artur Danielan, qui a obtenu 218,76 points. L’Italien Matteo Rizzo a terminé troisième avec 211,58 points.

Phan a complété la compétition avec 210,91 points.

«J’étais déçu de mon programme court. Mais j’ai essayé de rester positif. Je me suis dit que ce n’était pas fini. Après le programme long, j’étais heureux.»

Content même s’il a raté une visite sur le podium ?

«J’ai quand même eu une petite médaille pour ma troisième place lors du programme long. Puis pour la première fois de ma carrière, je vais participer au gala de clôture sur la glace. En fait, je suis en train de me préparer pour ça. Ça se passe dans 20 minutes.»

C’était signe que l’entrevue devait prendre fin dans les prochaines secondes.

Il restait tout de même assez de temps pour placer une dernière question.

Sixième au championnat canadien senior, Phan a gagné l’argent à une étape du circuit Grand Prix junior en Croatie à l’automne. À ses yeux, il doit «travailler encore plus fort» durant l’été en vue de la prochaine saison.

Ce sera l’an Un d’un parcours qui l’amènera, espère Patinage Canada, vers les Jeux olympiques de 2022 à Pékin.

«Je dois ajouter un autre quadruple saut. Je dois réussir plus efficacement mon triple Axel. Je me rends compte aussi que ça prend beaucoup d’énergie faire tous ces sauts. Je vais devoir améliorer ma force physique, surtout que je vais devoir ajouter un autre quadruple saut comme je mentionnais.»