Joseph Phan

Phan cogne à la porte des grands

Il n'a que 15 ans, mais Joseph Phan atterrit déjà des quadruples sauts à l'entraînement.
Ça augure bien pour le patineur artistique originaire d'Aylmer qui poursuit sa carrière depuis trois hivers à Laval. Surtout que l'ado vient de terminer premier chez les hommes seniors au Défi de Patinage Canada, le week-end dernier, à Pierrefonds.
Tout ça à cinq semaines et demie des championnats nationaux qui auront lieu du 16 au 22 janvier à l'aréna de la Place TD, à Ottawa.
«Mes cousins pourront venir me voir en compétition», souligne Phan au bout du fil. Il était déjà de retour sur la glace lundi après-midi. Pas question de prendre une pause.
«Les championnats canadiens arrivent à grands pas. Je veux être à mon mieux pour ça», martèle Phan.
Ce dernier s'avère un brin perfectionniste. Il est aussi très réaliste.
«J'ai été surpris de gagner la médaille d'or au Défi. Ce n'était pas ma meilleure performance. Je sais que je suis capable d'aller chercher plus de points, note-t-il.
«Je n'ai pas été capable de réussir mon quadruple Toe, autant dans le long programme que le court. Je le réussis pourtant en pratique...»
Puis il y a le triple Axel. Ce saut lui cause des maux de tête à l'entraînement.
«Ce n'est pas mon saut préféré», précise Joseph Phan, qui a été couronné champion canadien junior la saison dernière.
Ce résultat lui a valu deux affectations internationales de la part de Patinage Canada en septembre. Il a terminé sixième puis cinquième à des rencontres juniors en République tchèque puis en Slovénie.
Son entourage et lui ont pris la décision que le temps était déjà venu de faire le saut chez les seniors. Ce qui signifie que lors des championnats canadiens, il bataillera contre son idole Patrick Chan.
Le parcours des deux hommes se ressemble drôlement.
Chan avait justement effectué ses débuts chez les seniors à Ottawa lors des championnats canadiens en 2006, terminant septième. Il n'avait que... 15 ans.
«Je sais que mes chances sont petites... Il y a plusieurs bons patineurs en ce moment. Patrick Chan, mais aussi Kevin Reynolds et Nam Nguyen. Je veux simplement réussir durant la compétition mon quadruple Toe et mon triple Axel.»
S'il devait atterrir avec succès ces deux sauts, son nom se retrouvera non loin derrière ceux de Chan, Reynolds et Nguyen. Déjà, Phan pense à ce qui l'attendra après ces championnats.
Ce sera le temps d'apprivoiser un autre quadruple saut. «Le Lutz, souligne-t-il.
«Je le pratique déjà en portant un harnais. Mais je ne me sens pas encore prêt à le faire sans ça sur la glace.»
Quelques minutes plus tard, c'était le temps de mettre fin à l'entrevue. Son entraîneur Yvan Desjardins l'attendait à la patinoire.