Le Slovaque Peter Sagan a remporté le Grand Prix cycliste de Québec en 2016 et 2017, et celui de Montréal en 2013.

Peter Sagan ne prendra pas part aux Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal

MONTRÉAL — Québec couronnera un nouveau champion cycliste en 2018. Marcel Leblanc, vice-président exécutif des Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal (GPCQM), a confirmé mardi que le Slovaque Peter Sagan ne participera pas aux Grands Prix cyclistes de Québec et de Montréal (GPCQM) en septembre.

Le triple champion du monde sur route avait déjà donné une idée de ses plans, mardi matin, lorsqu’il a écrit sur son compte Twitter officiel : «Hola Espana», en référence au Tour d’Espagne, qui se déroulera du 25 août au 16 septembre. Or, les épreuves de Québec et Montréal auront lieu les 7 et 9 septembre. 

Sprinteur émérite, le Slovaque de 28 ans a remporté le Grand Prix  de Québec en 2016 et en 2017, ainsi que celui de Montréal en 2013. «Bien honnêtement, c’est sûr qu’on préfère toujours avoir un gars comme Peter à nos courses parce que c’est quelqu’un que les spectateurs apprécient, qui donne un bon spectacle. Mais ça fait partie de la game», a indiqué Leblanc.

La décision du cycliste de l’équipe Bora-Hansgrohe n’aura pas d’effet d’entraînement sur les autres têtes d’affiche, estime Leblanc. «Lors des premières années, nous nous en faisions davantage, mais avec le recul, nous savons que les courses de Québec et de Montréal sont appréciées des coureurs. C’est un rendez-vous sportif important pour eux, que Sagan y soit ou non.

«Certaines équipes ont déjà commencé à me signifier leur intérêt pour la course, mais il est encore un peu tôt afin de savoir qui sera ici en septembre. Vous savez, tous les cyclistes vont courir pratiquement à chaque jour d’ici la tenue des GPCQM.»

Chacune des 18 équipes doit remettre sa formation finale au plus tard 20 jours avant la première épreuve, c’est-à-dire le 19 août. Après les GPCQM, les Championnats du monde de cyclisme sur route se dérouleront du 22 au 30 septembre à Innsbruck, en Autriche. 

Gerrans vers la retraite

Par ailleurs, Simon Gerrans, un autre double champion à Québec (2012 et 2014), a fait savoir qu’il prendra sa retraite à la fin de la saison 2018. Il est un des sept Australiens à avoir porté le maillot jaune du leader du Tour de France.

Le cycliste de 38 ans a également remporté des étapes du Giro d’Italie et de la Vuelta espagnole et gagné les courses Milan-San Remo et Liège-Bastogne-Liège, qui figurent parmi les cinq classiques d’une journée du cyclisme, également désignées sous le vocable «les monuments».

Dans une lettre ouverte publiée mardi sur le site Web de son équipe BMW Racing, Gerrans s’est dit prêt à entreprendre une nouvelle carrière. «Même si je me sens encore performant physiquement, ma passion pour le sport n’était plus ce qu’elle était. Le cyclisme professionnel est trop difficile pour le pratiquer sans vous engager sans réserve.»

Gerrans, devenu professionnel en 2005, a disputé le Tour de France avec l’équipe BMC cette année. Il termine sa carrière avec 33 victoires. «Mes meilleurs souvenirs ne sont pas liés à mes victoires lors de grandes classiques ou de grands Tours, mais le bonheur et la joie que mes victoires ont procurés à l’équipe et à mes proches.»