Après s’être imposé à La Sporthèque, Ugo Humbert a promis de revenir en ville cet été pour participer au Challenger de Gatineau.

Perfection française au Futures

Ugo Humbert a été trop fort pour tous ses adversaires au Futures de Gatineau.

Même un Américain prénommé Strong Kirchheimer n’a pu le vaincre, dimanche après-midi, en finale de la 11e édition de ce tournoi de tennis international tenu à La Sporthèque. Le jeune champion français a gagné la partie ultime en deux manches de 6-4 et 6-0 pour mettre la main sur le titre en simple masculin.

Âgé de seulement de 19 ans, Humbert a été parfait à sa première sortie en sol nord-américain, n’échappant aucun set en cinq joutes. Deux semaines auparavant, il avait gagné une autre étape du circuit Futures à Bellevue, en Suisse.

« C’est beaucoup de travail qui se concrétise enfin sur le terrain », a soutenu Humbert, qui était sixième tête de série à Gatineau.

Ce dernier occupe le 331e rang mondial. Il a grimpé de plus de 600 positions dans la dernière année et demie.

Son but avoué en 2018 ?

Se hisser d’ici l’été parmi les 180 premiers au monde afin d’accéder aux qualifications des Internationaux des États-Unis, à Flushing Meadows. « Peut-être même obtenir une invitation en vue de Roland-Garros. C’est mon rêve », a souligné Ugo Humbert, qui portait un bandeau blanc à la tête durant ces parties à Gatineau.

« Ça ne fait pas longtemps que je le mets. Ça porte chance. Je pense que je vais le garder », a-t-il lancé en riant.

« Une foule top »
Humbert a tenu à saluer la foule outaouaise. « Elle a vraiment été top avec moi. Je me suis senti vraiment comme chez moi », a-t-il affirmé.

« Ça fait plaisir d’avoir ces sensations. »

Le gaucher a même donné rendez-vous à cette foule en juillet lors du Challenger de Gatineau. De quoi arracher un sourire en coin à un des organisateurs, Mathieu Toupin, qui avait suggéré de garder un œil sur cet espoir européen, la semaine dernière.

Humbert, qui s’est vu remettre un chèque de 3600 $ US, succède à Denis Shapovalov en tant que champion du Futures de Gatineau présenté par Groupe Turpin, Financière Banque Nationale. Le gaucher canadien avait aussi remporté le Challenger quelques mois plus tard en 2017.

Quant à Kirchheimer, 22 ans, il est devenu le premier joueur issu des qualifications à atteindre la finale dans l’histoire du Futures de Gatineau. Il avait collé six victoires consécutives avant de perdre le match le plus important de sa jeune carrière.

En double masculin, le duo formé du Français Florian Lakat et de l’Américain Ronnie Schneider a gagné la finale présentée samedi, battant la paire américaine de JC Aragone et Deiton Baughman en trois manches de 2-6, 7-6 et 10-7.

Plusieurs de ces joueurs, y compris Ugo Humbert, participeront maintenant au Futures de Sherbrooke dès lundi. Cette étape est aussi dotée d’une bourse de 25 000 $ US.